Nous sommes au IIème siècle de notre ère et un violent séisme va frapper la ville de Smyrne (actuelle Izmir turque). Une cité où, justement, quelques professeurs de philosophie s’interrogent sur l’existence « d’un ordre mathématique dans la structure ontologique du Cosmos ». Une recherche que l’on peut qualifier de passionnante et très actuelle, encore, dix-neuf siècles plus tard, car elle associe une science dite dure, les mathématiques, à la métaphysique, par nature, plus évanescente.

timotin theon 1timotin theon 2

Musique, arithmétique, astronomie et géométrie entretiennent cette tension vers l’intelligible.

Andrei Timonin nous dévoile ainsi les cinq étapes de l’initiation éleusinienne évoquées dans les traités laissés par Théon de Smyrne. Un processus d’ouverture aux Mystères qui démarre par une purification personnelle, passe ensuite par la contemplation pour aboutir à la révélation.

« Cette démarche, que l’on retrouve chez Plutarque, mais que l’on doit à Théon de Smyrne, unit, à travers les Mathématiques, la dialectique platonicienne à la métaphysique d’Aristote » nous-dit Andrei Timotin.

Souhaitez-vous vous immerger dans les arcanes mystérieux de ces initiations, où « la Géométrie mène à la Contemplation/Théoria de la Nature intelligible et éternelle ? »

Un exposé enregistré à l’INHA, Paris. Colloque international organisé par Nicole Belayche (EPHE, PSL / AnHiMA), Philippe Hoffmann (EPHE, PSL / LEM) et Francesco Massa (Université de Genève), auxquels nous adressons nos remerciements.