images/livres/mysteres-d-isis.jpg

Thomas-Pascal Boulage (1769-1820), avocat et professeur de droit à la Faculté de Paris a surtout publié des ouvrages de droit. Il se passionne pour les initiations anciennes, notamment égyptiennes et se plonge dans les sources classiques, Plutarque, à l’origine de la vision dualiste de l’initiation égyptienne fondamentalement non-dualiste, et Apulée, pour rédiger ce livre. Rappelons-nous qu’à cette époque, Champollion n’a pas encore décrypté les caractères hiéroglyphiques, sa première publication à ce sujet se fera en 1822, et l’égyptologie est davantage une égyptomanie qu’une science.

L’édition originale de ce livre date de 1820, publiée à titre posthume. Le titre en est Les Mystères d’Isis. Il est réédité par les éditions Chacornac en 1912, sous le titre de Les Mystères d’Isis & d’Osiris — Initiation égyptienne.

Depuis cet ouvrage, l’égyptologie a considérablement évolué et approfondi le sujet des initiations de l’Egypte antique. L’ouvrage est intéressant par le témoignage qu’il apporte des conceptions de l’auteur et des croyances de l’époque à ce sujet. Thomas-Pascal Boulage parle de « divers sentiments sur les Mystères » et s’inscrit dans les pas du philosophe Warburton. Il est très critique à propos des interprétations faites par certains de ses contemporains comme Dupuis et Pluche.

L’ouvrage comporte deux parties. Dans la première partie, Thomas-Pascal Boulage aborde de nombreux aspects des Mystères égyptiens : origine, construction, serment, secret, personnages, morale… L’approche qu’il en fait est assez maçonnique dans sa structure et permet de comprendre l’influence du livre au sein de la Franc-maçonnerie. Il contribuera à des erreurs tant sur les origines de la Franc-maçonnerie que dans la compréhension des rites maçonniques égyptiens.

Dans la seconde partie, il s’intéresse aux divinités égyptiennes et à leurs fonctions : Isis et Osiris, Typhon, Horus… et consacre deux chapitres à Psyché pour proposer une nouvelle interprétation du mythe.

L’ouvrage est intéressant comme marqueur d’une époque qui précède l’essor de l’égyptologie. Thomas-Pascal Boulage est très conscient des limites de l’interprétation des sources et des contradictions présentes dans les sources elles-mêmes, y compris chez Plutarque.

Source: La lettre du crocodile 

VOUS AIMEREZ AUSSI

Haut