images/livres/recitdexperiences-magiques.jpg

Qu’est-ce que la magie ? Qu’est-ce qui n’est pas de la magie ? Les définitions du mot diffèrent, allant de la mise en œuvre de rituels plus ou moins cohérents, parfois impressionnants pour des personnes non averties, à la vie elle-même reconnue comme magie.

Les nouvelles rassemblées dans ce livre évoquent plutôt des expériences de magies rituelles et leurs conséquences, toutes vécues par des mages considérés comme expérimentés mais qui n’en furent pas moins bousculés par les phénomènes rencontrés.

Fred MacParthy qui a rassemblé ces textes souhaite éclairer quelque peu ces pratiques et surtout appeler à la prudence. Plusieurs auteurs tirent de leurs expériences enseignements et sagesse. Ainsi la première nouvelle nous livre cette conclusion après l’aventure de son auteur :

« Avec l’invisible, soyez assurés de vous munir du savoir-faire largement éprouvé de la Tradition et des anciens, qui étaient bien plus sages que nous à notre époque. Ne restez pas sclérosés dans des croyances qui n’ont plus cours aujourd’hui. Ces dieux sont des archétypes, porteurs d’enseignements, mais n’ont plus grand-chose d’agissant. Appuyez-vous sur quelque chose de puissant, que ce soit chrétien, juif, musulman, ou même pour les férus d’exotisme, le bouddhisme qui garde des pratiques chamanes. »

Un autre auteur confie ses impressions, à la suite d’une opération magique :

« Après ce phénomène, ce que je peux dire, c’est que j’ai compris dans un premier temps, la grandeur de la chose. Je veux dire que quand je pensais à Thoth, je savais que derrière, il y avait autre chose qu’un archétype, comme ma psyché mercurienne me poussait à le penser. Parce que la relation était différente, elle n’était plus une relation d’un pratiquant en quête de résultat envers une sorte d’outil qu’était la divinité, elle était devenue plus une relation amicale, presque humaine… Comme s’il y avait une sorte de sentiment partagé, d’amour mutuel. J’ai intégré une compréhension de l’essence même du lâcher-prise, de ne rien attendre en retour, de s’abandonner à la divinité que l’on invoque, ce qui m’était impossible jusque-là. »

Ces expériences sont intéressantes. En l’absence d’épistémologie dans ce domaine (que sais-je ? comment le sais-je ?), comme en d’autres domaines convoquant la psyché et l’esprit, c’est le partage d’expériences qui permet de pressentir une structure à travers des modèles du monde et des langages qui diffèrent, parfois s’opposent. Ne pas juger, ne pas condamner mais comprendre.

Chacun à sa façon, les auteurs invités dans ce livre mettent en garde sur la discipline, la cohérence, le sens, la finalité…

Source: La Lettre du Crocodile

VOUS AIMEREZ AUSSI

Haut