Deux planètes, (deux archétypes ?), imposantes, face auxquelles aucune tergiversation n’est envisageable…. Quelle influence eurent-elles sur ce génial psychiatre à qui l’on doit la notion d’inconscient collectif ? 

bige jung astro 2 saturne 1bige jung astro 2 saturne 2

« Jung eût la fulgurante intuition d’accepter tout-au-long de sa vie ces influx planétaires » affirme Luc Bigé.

Après un préambule d’astrologie « pure et dure » portant sur l’art d’interpréter les transits, Luc Bigé nous retrace le parcours de Saturne dans la vie de Carl-Gustav Jung.

Des rendez-vous toujours « décisifs » : tour à tour « constructifs » qui se produisent à l’âge de 30 et 60 ans (conjonction puis retour de Saturne sur sa position natale) ou bien « abrasifs » (opposition à 45 et 75 ans). 

bige jung astro 2 saturne 3bige jung astro 2 saturne 4

Ainsi depuis son entrée à l’université de Zurich (à l’âge de 30 ans, en 1905) jusqu’à sa découverte de l’Alchimie, grâce à Wilhelm (à 59 ans, en 1934), Luc Bigé nous retrace les grandes étapes du parcours intellectuel – et spirituel - de Jung.

Une dialectique unissant deux langues, deux mondes : la psychologie analytique et l’astrologie. Deux rives que Jung semble être parvenu à relier  : « en acceptant ce qui surgit de son inconscient », tout en « acceptant, à la fois, les influx planétaires ». Uraniens et plutoniens notamment…

N’est-ce pas cela, finalement, l’individuation ?