images/livres/devenir-franc-macon.jpg

Ce nouveau livre de Claude Collin s’adresse aux profanes qui s’intéressent à l’Ordre maçonnique. Mais, tout Franc-maçon bénéficiera de sa lecture car le propos de Claude Collin, fruit d’une très longue expérience maçonnique, lui permettra de mettre de l’ordre et de la clarté dans son propre cheminement.

Le titre est porteur de sens, il est question d’aventure et de singularité. La démarche initiatique est bien une aventure, une plongée dans l’inconnu, une conquête patiente de dimensions ou aspects de la conscience et de la vie jusqu’alors ignorés. Cette démarche, ce cheminement, ce travail également, est absolument unique, originale et se déploie différemment en chacun même si l’aventure en question est aussi collective, fraternelle, « en compagnie ».

Quels que soient les motifs formels qui conduisent une personne à frapper à la porte du temple maçonnique, il s’agit le plus souvent de satisfaire un besoin de sens, un besoin de spiritualité, de restauration de soi-même, exprimé de manière plus ou moins confuse.

Ce livre est une lettre ouverte, composée selon une série de thèmes qui inscrivent des valeurs et des jalons pour ceux qui sont tentés par l’aventure. Chaque thème est abordé de manière très synthétique, brève et dense, afin de s’en tenir à l’essentiel. Claude Collin aborde des sujets historiques : les origines, l’antimaçonnisme, les différents courants maçonniques… – des sujets sociétaux : le rapport au monde, à la globalisation, à l’écologie… – des sujets initiatiques : les valeurs traditionnelles, le travail en loge, l’initiation maçonnique, la méthode maçonnique…

Il ne s’agit pas d’une présentation idéale ou idéalisée de l’Ordre maçonnique, de ce qu’il propose, de ce qu’il permet, mais d’un panorama réaliste qui ne cache ni les points sombres ni les interrogations, les divisions, les difficultés inhérentes à toutes les activités humaines, y compris initiatiques, tout en ne perdant jamais de vue la fonction initiatique elle-même :

« Ainsi, rappelle Claude Collin, l’Initiation a pour but le passage du profane au sacré et cela se traduit par un abandon progressif des chaînes qui freinent l’élévation spirituelle des individus. Après une forme de déstructuration de la personnalité profane vécue le soir de la réception au sein de l’Ordre, s’engagera la reconstruction de l’adepte passant par des phases successives de progression, à l’image de l’alchimie hermétiste, qui, comme pour l’opérative, représente autant d’étapes de transformation de la matière vers la pierre philosophale. »

Il s’agit de « bâtir son temple intérieur », en liberté mais avec rigueur et ordre, à la fois hors du monde et dans le monde, individuellement et collectivement, ce qui offre à la fois de grandes opportunités et de grandes difficultés. L’intention, l’engagement, l’orientation, très ajustés, sont essentiels à la démarche initiatique. La Franc-maçonnerie offre un cadre qui a su traverser bien des épreuves et des crises, locales ou mondiales. Cette persévérance qui fait stabilité est garante du cheminement initiatique.

Le travail de Claude Collin répond à bien des interrogations courantes sur le sujet de la Franc-maçonnerie. Ce faisant, il éclaire les enjeux et les particularités de la démarche initiatique en Franc-maçonnerie pour, finalement, dire ce qui constitue une femme ou un homme dit « de bonne volonté ».

 

Source: La Lettre du Crocodile

VOUS AIMEREZ AUSSI

Haut