1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Voyage initiatique avec les chats de Laila del Monte

Laila del Monte est une spécialiste de la communication animale dont elle est une pionnière. Elle enseigne aux Etats-Unis et en Europe qui découvre cette discipline grâce à elle. La communication animale prend en compte la conscience animale et la capacité des animaux à percevoir et communiquer sur un mode non verbal, analogique. De nombreux professionnels font appel à Laila del Monte, cavaliers, vétérinaires, dresseurs, éducateurs canins et autres.

Elle a présenté sa méthode dans de nombreux ouvrages dont Communiquer avec les animaux et Quand le cheval guide l’homme chez le même éditeur.

Sur cette technicité spécifique Laila del Monte développe une forme de spiritualité qui lui est propre. C’est cette dimension spirituelle qu’elle présente dans ce roman-fiction initiatique.

Sperenza, musicienne, voit apparaître dans sa vie Amada, un chat sauvage. Cette rencontre va bouleverser sa vie et l’entraîner dans des expériences spirituelles très singulières, portées par les souvenirs de chats qui la conduisent dans un véritable périple initiatique. Sperenza approche à travers les chats diverses cultures traditionnelles, diverses sagesses. Les chats délivrent un enseignement, thérapeutique et réconciliateur. De la Ninja Cat à Mei, Sperenza traverse incarnations ou songes, autant de passages pour une conscience accrue dans laquelle les séparations s’estompent :

« Quand je suis en harmonie avec moi-même, je transforme ce qui l’est extérieur, je peux créer de nouvelles réalités. Mon esprit peut se déplacer dans d’autres mondes comme une flèche de lumière.

M’harmoniser avec Mei, c’est faire un avec elle. Cela se cultive par mon souffle dans la quiétude de mon cœur, comme elle me l’a appris au bord du ruisseau.

Mon cœur est le calice ; Ammon de Sekhmet, Ahumm, Ammos, Melalo et Amrita, les corolles. Mei est le parfum subtil, ineffable, le nectar de vie, la fragrance d’amour qui imprègne toutes nos existences.

La guérison est mon aspiration divine, le souffle de Mei éteint la souffrance, son soupir est compassion. Mon cœur est tel le lotus bleu dans la nuit aux pétales clos : mes possibilités de connaissance sont infinies.

Quand le lotus bleu s’ouvrira à l’aube, Mei viendra me chercher pour m’emmener aux jardins célestes. Là-bas, la Musique est glorieuse et l’Amour ineffaçable, éternel. »