Ma vie, souvenirs, rêves et pensées de Carl Gustav Jung

Le Soi : "une image divine acceptable pour l’homme du XXIème siècle ?" * . Pendant près de deux milles ans, les hommes ont bâti des édifices en vue d’honorer leurs Dieux. Le temps passant, ils se sont habitués à cet état de fait et par une sorte de fainéantise moutonnière, ils se sont pris à croire que seul dans ces lieux spécialement conçus par eux, l’Esprit de leurs Dieux ne pouvait souffler. A l’instar d’un Freud avec sa conception fourre-tout de "libido": d’une vérité relative, ils ont érigé une vérité absolue… D’où intolérance, ignorance et régression intellectuelle.

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
1:04:39
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
15 €
Achat en VOD / 15 €

alizon fiori jung vie 1alizon fiori jung vie 2
"Ma Vie" est sorti en 1961, l’année même du décès de Carl Gustav Jung. Contrairement à ce que ce titre et le contexte de sa sortie pourrait laisser entendre, ce livre n’est pas une autobiographie narcissique, et encore moins un testament. Son ambition, simple et géniale à la fois :

montrer les liens plus qu’étroits entre la vie intime de Jung et son œuvre.

A savoir :

  • l’autonomie de l’inconscient, "qui peut parler sans influence du Moi", 
  • la place centrale qu’occupe "l’âme", chez Jung, élément transpersonnel défini comme "réalité authentique"
  • l’importance de l’individuation : "trouver sa juste place dans un quadrilatère anima/animus et inconscient collectif/inconscient individuel"
  • l’accomplissement du Soi, considéré à la fois "comme totalité des potentialités d’une personne et en même temps son centre"….

Souhaitez-vous découvrir ce livre passionnant ? Et par là-même saisir non seulement les fondements de la pensée de Jung, mais aussi les raisons du retard de la France quant à l’acceptation de son œuvre, pourtant incontournable et mondialement reconnue ?

Eléments de réponse ici par Jean-François Alizon, Alessio de Fiori et Erik Pigani: tous trois s'accordent à penser que la brêche ouverte par l'oeuvre de Jung sur l'inconscient, "mène à de nouvelles voies, spatiales et temporelles".... A bon entendeur !


* citation, ici, de Jean-François Alizon (théologien et musicien)

Haut