1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Dans ce texte, signé du pseudonyme de Pietros Psiloritis, Kazantzaki met en scène une ancienne ballade, Le Pont d'Arta, balade qui trait de l'ancienne croyance qui veut qu'un sacrifice humain soit nécessaire pour qu'un pont, un rempart, une forteresse, demeurent éternellement.

Kazantzaki a construit sa mise en scène autour du thème du sacrifice, enrichissant les personnages de la ballade par d'autres figures. Ce texte, des débuts de Kazantzaki, est imprégné des idées de Nietzsche, notamment celles touchant à la notion de sacrifice. On retrouve également dans le personnage de Smaragda, le prototype de la Shakti, que nous avons également dans le très beau texte du Lys et du Serpent.