1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Nous devons déjà à Nicholas Goodrick-Clarke la meilleure étude universitaire consacrée aux sectes mystiques allemands et aux idéologies de droite et d'extrême-droite.

Il aura dissipé bien des malentendus et détruit les fantasmes sur les liens entre nazisme et sociétés secrètes qu'avait fait naître Le matin des magiciens de Bergier et Pauwels. Avec cette étude qui reprend de manière beaucoup plus approfondie son intervention faite lors d'un colloque du CESNUR, il s'intéresse à l'une des figures les plus étranges et surprenante du néo-nazisme et de certains fascismes mystiques.
Savitri Devi est surtout connue en France pour l'un de ses livres publiés par l'AMORC. Beaucoup de membres de l'AMORC seraient surpris d'apprendre que Savitri Devi s'affirma comme une véritable prophétesse d'Hitler. Il est remarquable qu'une femme, qui n'avait pas vécu directement le national-socialisme, devienne le catalyseur d'un culte religieux construit autour d'Hitler, et rassemble anciens nazis et néo-nazis :
"Les allemands vaincus et humiliés, qui ne pouvaient comprendre la disgrâce de leur pays ni accepter le dénigrement d'un chef idôlatré, trouvèrent des motifs de consolation dans l'approbation enthousiaste de Savitri Devi. Des praticiens endurcis de la terreur et de la persécution nazies furent flattés par sa doctrine de la mission aryenne universelle. Les aspects prosaïques et macabres de la réalité nazie pendant les années de tyrannie s'inclinaient devant le tableau mythologique dans lequel Hitler était déifié et son régime investi d'une nouvelle signification religieuse."
En fait, Savitri Devi réalisa avec intelligence et passion un changement d'histoire et modifia les empreintes laissés dans la psyché de nombreuses personnalités de l'underground néo-nazi par l'élaboration d'une doctrine qui puise aussi bien dans l'hindouisme, dans la germanophilie, dans le mythe de la race aryenne et dans l'hitlérisme :
"Des idées puissantes d'antisémitisme, vu comme une forme de gnose rejetant le monde, le paganisme aryen en tant que religion globale du suprémacisme blanc et Hitler comme être divin au seuil d'un ordre cosmique composent une très peu sainte théologie du mythe aryen. Condidéré sous cet éclairage, le néo-nazisme possède toutes les caractéristiques d'une secte internationale dotée d'un culte religieux. Il a ses pratiques dévotionnelles, ses initiés, ses martyrs, ses prophéties et ses attentes millénaristes, et même ses reliques. En entrant dans le monde étrange de Savitri Devi, nous entrevoyons l'attraction fatale exercée par le néo-nazisme et les cultes hitlériens sur leurs adeptes. Nous pouvons surtout comprendre leur pouvoir durable à transmuer des énergies religieuses et des espoirs d'une renaissance culturelle en de la colère et de la violence."
On l'aura compris, le travail de Nicholas Goodrick-Clarke est d'un grand intérêt sociologique, psychologique et historique. Il met en évidence les schémas de dépendance, d'appartenance et de reconnaissance à l'oeuvre non seulement dans l'identification au nazisme ou au néo-nazisme, mais dans toute forme d'identification à un courant ou une doctrine, politique, religieuse ou philosophique "politiquement correcte" ou pas. Tant que nos éducations et nos institutions (publiques ou privées) contribueront à l'installation de ces schémas plutôt qu'à ceux qui conduisent à une véritable autonomie de l'être dans une personnalité intégrée, nous seront confrontés à d'obscures cristallisations sociales particulièrement destructrices comme le fut le nazisme.
Revenons à Savitri Devi et sa doctrine. Celle-ci ne manque pas d'éléments de séduction comme l'écologie, les droits des animaux, le culte solaire- C'est pourquoi Nicholas Goodrick-Clarke note que l'influence de Savitri Devi dépasse largement les cercles néo-nazis :
"L'écologie profonde, le biocentrisme, l'adoration de la nature et le paganisme du Nouvel âge reflètent une hostilité à l'égard du christianisme, du rationalisme et du libéralisme de la société moderne. Bien que ces mouvements radicaux trouvent souvent leur racines dans le dissentiment de gauche, leur abandon croissant au mythe et au désespoir indique leur perméabilité aux idées mystiques et millénaristes de l'extrême-droite. Les activistes néo-nazis et fascistes cherchent maintenant activement à infiltrer la scène écologiste et ésotériste. L'encerclement cybernétique de l'homme et son divorce total d'avec la nature pourraient bien favoriser une aliénation plus fondamentale encore. Dans un monde surpeuplé et automatisé, l'amour sentimental des animaux d'une Savitri Devi et sa haine des masses pourraient rencontrer de nouveaux partisans. Le pessimisme du kali-yuga et sa vision d'un nouvel ordre aryen pur possèdent un attrait pérenne en ces temps d'incertitude et de changement."
Si le danger contre lequel Nicholas Goodrick-Clarke semble vouloir nous mettre en garde existe bel et bien, il ne faudrait pas non plus contribuer à développer de nouveaux fantasmes. Les prétendues tentatives d'infiltrations de la scène écologiste ou plus encore de la scène ésotériste par des groupuscules néo-nazis n'ont guère de réalité que sous la plume de journalistes peu scrupuleux en mal de sujets. Ne tombons pas non plus dans la facilité d'un Umberto Eco qui passe allègrement d'un risque possible de contamination intellectuelle à l'amalgame systématique pour condamner l'ensemble de la scène occultiste et hermétiste. Toutes choses qui servent en fait une censure sournoise bien réelle celle-là qui se fait de plus en plus pesante.