4.5 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Aux XVIe et XVIIe siècles, plusieurs sociétés secrètes ont œuvré autour de certains mystères chrétiens dont ceux qui entourent Marie-Madeleine : La Société Angélique, le cercle Sodalitum , l’Aa, le Ter…

Ce livre étudie la principale de ces sociétés secrètes, son œuvre, son influence, ses liens avec d’autres groupes, et les personnalités qui lui sont attachées dont Nicolas de Langes, son fondateur érudit. L’auteur s’intéresse aussi à Polycarpe de la Rivière qui, trois siècles avant l’abbé Saunière, se posa peut-être les mêmes questions que l’abbé à propos des mystères que Marie-Madeleine voila et conserva.
L’histoire racontée ici, qui mêle mythes fondateurs et réalités, tourne autour d’un lieu géographique, le Mont Pilat et la terre lyonnaise, pour rayonner selon divers axes d’une géographie sacrée et d’une science des correspondances caractéristiques de ce qu’il faut bien appeler un courant traditionnel, celui d’Arcadie. Il s’agit ici de l’Arcadie de France, mais il existe bien une autre Arcadie, grecque celle-ci, où les mêmes mystères sont conservés, parfois célébrés.
Le livre, qui reste un état d’une recherche à moment donné, intéressera tant ceux qui sont concernés par les mystères que des sociétés secrètes catholiques ont à la fois préservés et voilés au fil des siècles que tous ceux qui veulent étudier les énigmes de Rennes-le-Château.
Et in Arcadia Ego.