1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Cette " Histoire connue et inconnue de la croix gammée " débute par l'Inde, un des berceaux supposés du svastika où il est le monogramme de Vishnou, mais on le retrouve aussi dans le boudhisme et le jaïnisme. Inde, Tibet, Japon la svastika est très présent en Extrême-Orient mais aussi au Moyen-Orient, en Méditerranée, Afrique noire, Europe, Amérique du Nord et du Sud, Océanie enfin.

Son origine reste incertaine. Absent au Paléolithique, le svastika qui connut donc une migration complexe et fort étendue pourrait avoir une origine orientale, Inde et Bractie pour migrer vers l'est selon certains chercheurs. D'autres au contraire défendent l'hypothèse d'une origine occidentale " antérieure au XIIIe siècle avant J.-C., dans la vallée du Danube ". Les premiers svastikas semblent associés à la féminité mais le symbolisme est multiple et varié : soleil, saisons, éléments.
Enfin l'auteur s'intéresse aux mythes qui entourent ce signe et bien entendu à l'usage qu'en fit le nazisme après se l'être approprié. Jacques Gossart n'évite pas complètement le piège des origines occultes du nazisme accordant encore une fois à la Société Thulé une place et une influence qu'elle n'a jamais eues. Par contre, il démystifie avec raison la question récurrente du choix du sens du svastika, question qui a occupé et occupe toujours inutilement tant de bavards. A lire.