1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Le thème des Rois Mages constitue un axe hermétiste très marqué au sein du christianisme, axe souvent difficile à appréhender. Le thème est lié à ceux, adjacents, du sacerdoce de Melkisédeq et de la tradition johannite.

Les auteurs nous rappellent que les Rois Mages sont venus dire aux hommes " que leur royaume n'est pas de ce monde, pour qu'ils soient persuadés que leur origine, leur présent et leur destinée sont célestes et pour qu'ils retrouvent la vérité suprême de la Connaissance. "
Très peu de données historiques permettent de cerner la tradition des Rois Mages. Les auteurs ont rassemblé la plupart des éléments disponibles pour montrer qu'il sont porteurs d'un enseignement spirituel chargé de sens :
" En effet, leur histoire et leur mythe, comme la symbolique qui les accompagne, appartiennent davantage au domaine de la transcendance qu'à celui de l'existence, et demandent à être étudiés avec l'entendement qui convient aux réalités divines. "
Pour approcher le mystère, les auteurs se sont intéressés aux textes saints, aux légendes orientales, à la signification des présents faits à Jésus, aux conditions astronomiques et astrologiques de leur manifestation, à l'archéologie, à l'iconographies, etc. Un intérêt très légitime leur a fait donner une place à part au texte de Jean de Hidelsheim, Historia Trium Regum, texte qui a notamment influencé Goethe et le Serpent Vert. Le cheminement des auteurs conduit naturellement à se poser le sens de L'Epiphanie. Quelle théophanie est ainsi célébrée ?
" L'Epiphanie chrétienne est une théophanie, autrement dit une manifestation de Dieu ; le 6 janvier a d'ailleurs été appelé parfois " Le jour de Typhaine ". C'est sans aucun doute ce qui a donné à Rabelais l'idée de nommer Théophania la mère des trois frères Rois Mages de son Tiers Livre
Nous l'avons signalé : le phénomène épiphanique a touché d'abord les Mages, pour en faire les premiers témoins (dans le double sens de : ceux qui ont vu et ceux qui rendent témoignage) de la naissance du Christ. Ainsi le Messie s'est fait connaître à ces sages érudits en sciences sacrées, mais, tout de suite après, aux Bergers, image de l'homme pur et droit, pour associer tous les hommes de bonne volonté à cette victoire de la lumière sur l'ombre. "
Par petite touche, les auteurs posent les bases d'une introduction à l'hermétisme des Rois Mages. Ici et là, ils sèment quelques fèves que l'auteur peut, au moment propice, ramasser.
" Les Rois Mages sont là, poursuivant leur mission en nous et dans le monde, saints selon la magie naturelle de leur nature surnaturelle (comme le note en substance Paracelse), prêts à participer à une nouvelle théophanie.
Que leur intercession, donc, jointe à celle du Christ et de la Vierge, éclaire notre cheminement vers la connaissance suprême. "
A lire.