Métaphysique du sexe 1/2 de la polarisation de l'être à sa plénitude

En nous emmenant « au-delà » (méta) de la physique, du monde sensible et de son lot de déterminismes, la métaphysique se propose de sonder les questions fondamentales : quels sont les grands principes qui gouvernent le monde, l’êtreté de l’homme etc... Véritable cauchemar pour les nihilistes matérialistes, élitisme pour les mainstream, elle constitue pourtant, pour d’autres penseurs, la voie juste, seule capable de fournir les outils adéquats pour comprendre, en profondeur et sur le long terme, les situations que nous traversons.

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
51:39
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
Achat en VOD / 15 €

En 1958, soit vingt-quatre ans après « Révolte contre le monde moderne », le penseur italien ultra-traditionnaliste Julius Evola faisait paraitre « Métaphysique du sexe ».

berard 1 evola 1berard 1 evola 2

Un premier volet qui aborde l’aspect théorique de cette voie héroïque. Le second sera consacré à la pratique (décembre 2021).

Jean-Marc Vivenza présente ici le contenu de cet ouvrage - que d’aucuns qualifieront de sulfureux - le contexte de sa publication et le resitue dans l’évolution de la pensée d’Evola : atténuation des critiques à l’égard christianisme, distanciation de la politique et retour aux voies d’éveil.

berard 1 evola 3berard 1 evola 4

L’union des polarités : une alchimie tantrique d’essence chevaleresque et héroïque.

Si certains considèrent le sexe comme fonctionnel (reproduction), objet de plaisir voire d’extase (néo-tantra), Julius Evola l’aborde dans une dimension autrement plus spirituelle : à travers l’observation des énergies en présence, lunaires pour la femme et solaires pour l’homme, observation puis intégration, Julius Evola voit dans cette complémentarité  « une voie de libération des contingences pour accéder à ce suressentiel ».

Un véritable chemin de découverte intérieure, retour à l’état primordial, pour parvenir à la plénitude de l’homme. Et de l’unité….

Haut