Et de poursuivre en citant Ibn'Arabî: "le fait d'imaginer la séparation entretient le désir au moment même où il rencontre l'objet de son amour. Et celui qui est victime du désir est à jamais perdant, puisque ce qu'il imagine obtenir avec la rencontre, il va le perdre dans la minute qui suit. Le désir crée un état de tension permanente..."

peno_themes_ibn_arabi_1peno_themes_ibn_arabi_2

Souhaitez-vous découvrir le mode d'expression, l'originalité d'Ibn Arabî et son rattachement au tronc commun qu'est le soufisme ?
Pensez-vous que la pensée d'Ibn Arabî va à l'encontre de ce que Louis-Claude de Saint-Martin nommait six siècles plus tard "l'homme de désir" ou "l'homme du torrent" ou au contraire que les deux penseurs se rejoignent dans l'asertion selon laquelle "l'amour humain n'est qu'un passage vers l'amour divin"?
Réponses de Dominique Penot dans dans cet exposé de 47 minutes et enregistré au Forum 104.