kabbaledubo kabbale 2

Elle fait le constat que la révolution quantique du siècle précédent, qui conçoit l’univers en tant que champs énergétiques interdépendants, s’accorde merveilleusement avec la théorie des émanations séphirothiques de la Kabbale qui correspondent à des plans partant du niveau spirituel le plus élevé (Kéther) jusqu’au plan le plus bas de la manifestation (Malkuth).

Dominique Dubois aborde ensuite le thème de l’androgynat dans la Création qui, selon la Kabbale, conçoit les Mondes ou les Univers comme autant de réceptacles féminins (à travers les 10 Séphiroth) reliés entre eux par des canaux masculins émissifs symbolisés par les 22 lettres hébraïques, le tout formant ainsi les 32 Voies de la Sagesse telles que montrées dans le schéma traditionnel de l’Arbre de Vie Kabbalistique.

kabbaledubo kabbale 4

Cependant elle oppose ce schéma traditionnel hiérarchique de type pyramidal de l’Arbre de Vie avec celui des roues ou des cercles en perpétuel mouvement qu’elle appelle joliment "fleurs de vie" et qu’elle a peint grâce à son talent d’artiste. Dominique Dubois nous explique qu’aujourd’hui la vieille structure hiérarchique pyramidale sociétale impliquant des niveaux supérieurs et inférieurs se heurte à la nouvelle vision circulaire plus fluide correspondant à un changement de paradigme et de perception de l’univers dus à la physique quantique et à sa récente découverte de "l’élasticité de la matière primordiale".

Une approche originale et novatrice de la Kabbale qui ne manquera pas d’intéresser tous nos téléspectateurs, témoins silencieux mais néanmoins soucieux de ce que Aurobindo nommait "la mutation de l’espèce"…