L'occultisme a nourri un imaginaire et un style de vie qui sont de nos jours totalement sous-estimés, voire dénigrés. En effet peu de gens savent qu’au XIXème siècle, même Victor Hugo faisait régulièrement « tourner les tables », qu’Emile Zola allait fréquemment consulter Mademoiselle Henriette Couédon, « la voyante de la rue de Paradis » et que les combats magiques que se livraient Huysmans et Stanislas de Guaïta étaient relayés dans les colonnes du Figaro… Ainsi, d’innombrables grandes figures intellectuelles ont été influencées par l’occultisme: André Breton, Antonin Artaud, Georges Bataille, Messmer, Baudelaire, Balzac, Poe, Yeats, Barbey d’Aurevilly, Goethe, Jung, Tolkien…. et de nos jours encore des artistes comme Gigger (créateur d’Alien), John Boorman, David Bowie, Mick Jagger, Moebius, Led Zeppelin, David lynch revendiquent (ou ont revendiqué) une filiation à la pensée occultiste. En outre que penser de productions comme Les Quatre Fantastiques, Buffy, Charmed, Star Wars, Indiana Jones ou Harry Potter ?
Les mouvements contestataires du XIXème siècle prônant une spiritualité libre, un retour à la nature (paganisme, naturisme, homéopathie, anthroposophie…) ont été les pères fondateurs de ce qui allait devenir la beat generation, les hippy, les punks, le Pulp, la culture gothique et satanique, le piercing,  le Heavy Metal etc…  Tous ces courants underground semblent provenir d’une même source : le Romantisme qui tend à favoriser la réalisation de l’individu au détriment du « règne de la masse » lié à la démocratie, au capital, à la bourgeoisie.
kreis_TR15_occultisme_1kreis_TR15_occultisme_2
Pour quelles raisons, l’occultisme,  l’ésotérisme et la Tradition ont-ils actuellement un vernis politique « de droite », alors que leurs pères fondateurs étaient tous des marxistes, ou des anarchistes ?
kreis_TR15_occultisme_3kreis_TR15_occultisme_4
Les contre cultures et les milieux underground  représentent-ils des mouvements précurseurs, systématiquement situés en périphérie d’une société donnée ? 
Celle-ci, dans sa perpétuelle quête de nouveauté, soutenue par la dynamique de ses mass media, récupère-t-elle ses idées, en les édulcorant, et pour quelles raisons, inexorablement, ces mouvements rejoignent-ils son "œil de cyclone" ?
Réponse de Philippe Rigaut, Stéphane François et Emmanuel Kreis dans cette table ronde de 100 minutes (disponible en deux volets).