« Dès lors, comment peut-on croire un seul instant que tout cela ne serait que le fruit du hasard ? Un jouet posé dans le vide ? » nous-demande Patrick Crispini, avec une pointe d’ironie, valant comme « pic » adressé à tous les nihilistes modernes, que le refus de la métaphysique a éloigné de ces champs de compréhension.

crispini arts liberaux 1crispini arts liberaux 2

Héraclite affirmait « la nature aime à se voiler » et Pythagore se déclarait « ami des choses cachées de la nature… »

Ainsi, depuis plus de deux mille cinq cents ans, existe-t-il deux voies, diamétralement opposées, d’approcher la Nature. La première, dite « prométhéenne » est mesurée, scientifique. C’est elle qui instille en l’homme l’ambition de soumettre cette nature, de la gouverner, quitte à négliger ses mystères et ignorer sa véritable Nature.

La seconde, qualifiée d’« orphique » se situe sur un plan essentiellement intelligible, poétique et allégorique. Si elle parvient à lever une partie des voiles entourant ses mystères, et par-là même coopérer avec elle en bonne intelligence, elle doit en revanche abandonner toute velléité de pouvoir et de domination. La Nature dont nous parlons ici se nomme Amour et Harmonie : à l’instar du son d’une harpe, il se donne mais ne se prend point.

crispini arts liberaux 3crispini arts liberaux 4

De l’Intelligence (Trivium) à la Connaissance (Quadrivium) : les Arts libéraux mènent à cette compréhension du Tout.

Pour Patrick Crispini, « l’harmonie résulte toujours d’un accord issu des contraires ». Une voie médiane, donc, basée sur l’observation, l'écoute, et qui unit le monde tangible à l’intelligible : Platon et Aristote marchant côte à côte.

crispini arts liberaux 5crispini arts liberaux 6

A partir de différentes recherches contemporaines (Lauterwasser, Chaldini) ou plus anciennes (Raphael et la fameuse fresque de l’Ecole d’Athènes), il nous démontre ici, exemples à l'appui, comment sons et vibrations unissent mathématiques et philosophie.

Une démarche qui rappelle celle de l’Art Total et qui, sur un plan plus concret, et via ces vibrations, parvient à unir non seulement notre intellect à notre corps physique, mais aussi à le relier à des sphères plus subtiles : « faire entrer, dans notre compréhension très restreinte, une cosmologie très vaste …. »