Rûmî ou la religion de l’Amour

Quelle fut la vie, l’œuvre et le message de Djalâl ad-Dîn Rûmî (1207-1273) ?

L’œuvre de Rûmî comporte plus de cent vingt mille vers et pourtant le poète déclarait inlassablement « les mots sont des prisons (…)  ils ne peuvent rendre compte de mon expérience » Coquetterie d’artiste ?

Certainement pas, la poésie de Rûmî se situe à un niveau ontologique et tente de rendre perceptible l’ineffable : l’expérience théophanique.

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
57:40
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
15 €
Achat en VOD / 15 €

Avec ses mots et son talent Leili Anvar va donc lever le voile sur cette hymne à la religion de l’amour que fût la poésie de Rûmî, relater comment il est entré en poésie et comment il est entré en amour, et puis décrire « la fusion des essences » que fut son extase mystique.

Mêlant biographie, contexte historique et exégèse de ses poèmes, Leili Anvar nous narre ainsi ses débuts, sa rencontre avec Shams et son parcours une fois son maître disparu.

Dans l’audition mystique, nous dit Leili Anvar, un arrachement se produit, les voiles qui sont posés sur l’âme et qui obstruent la vision spirituelle se retirent pour laisser apparaître le Soi.

Par le choc émotionnel qu’elle provoque, l’audition mystique permet de donner à sentir l’âme dans sa nudité et donne accès à ce qui n’est pas atteignable par les cinq sens.

Vision, audition, toucher, goût, odorat sont irrémédiablement altérés et s’ouvrent à de nouvelles perceptions, à de nouvelles voies de Connaissance... »

Rûmî ou la religion de l’AmourRûmî ou la religion de l’Amour

Souhaitez-vous pénétrer la pensée de ce grand poète dont l’universalité de l’œuvre la situe hors du temps et de l’espace ?

Lui-même écrivit pourtant « Personne n’a cherché le secret de mon âme.. » ou (reprenant un verset coranique ndlr) « Je ne suis ni d’Orient ni d’occident » ?

… Explications de Leili Anvar dans cet exposé de 58 minutes.

Haut