4.5 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Pratique de l’esprit lumineux de Peter Fenner

Après un parcours très riche, notamment auprès du lama tibétain Thubten Yeshe, Sogyal Rinpoche et Chögyal Namkhaï Norbu, Peter Fenner a développé un enseignement singulier sous forme d’un cours intitulé Radiant Mind, ou L’esprit lumineux, qu’il diffuse principalement aux USA, en Australie et en Europe.

Cet enseignement s’inscrit dans une approche directe et non-dualiste. Après un premier livre publié en 2010 chez Almora sous le titre L’esprit lumineux, ce deuxième livre propose un ensemble très cohérent d’exercices. Peter Fenner évoque trois types d’esprit : l’esprit conditionné, l’esprit lumineux et l’esprit non-conditionné, du duel au non-duel en passant par le non-duel au sein de la dualité.

« La conscience inconditionnée, dit-il, est pure conscience illimitée, au-delà de toute identification à l’ego, est un état sans désir, au-delà de l’attachement et de l’aversion. » L’esprit lumineux « s’éveille quand la conscience inconditionnée rayonne dans la totalité de l’existence conditionnée, apportant paix, sagesse et amour à tout ce que nous vivons. » L’esprit lumineux réalise l’inclusivité de la conscience non-duelle au sein de la dualité quotidienne.

L’ensemble des exercices rassemblés dans ce livre constitue une pragmatique dans laquelle les paradoxes et les évidences se soulignent les uns les autres. « Rien à savoir, rien à faire », « Nul besoin de changer quoi que ce soit », évoquent des non-agir ou le « déjà et pas encore » de certaines écoles occidentales. L’éveil est ici l’ultime guérison. Les exercices sont autant d’entrée dans l’expérience unique et unifiante de la non-séparation.

Au cœur de la pratique, nous retrouvons la présence ici et maintenant et la pure acceptation de ce qui se présente. Une déconstruction, une « dévolution », initiées par le pressentiment de sa propre nature, libère, pas à pas ou soudainement, l’infini espace de l’être en liberté. Le questionnement peut également devenir un moyen efficace quand il contribue à la dissolution de la question et à l’irruption de la vacuité. La capacité à une métaposition, la capacité à la totalité comme à la partie, sans autre identification ou attachement, modifient le paradigme dans lequel s’inscrit la pratique et rendent la pratique opératoire.

« Tout au long de ce livre, confie Peter Fenner, nous allons nous laisser « approcher » par la conscience inconditionnée. Au lieu de nous efforcer de l’« obtenir », nous laissons la conscience inconditionnée faire son travail, à sa façon, subtilement. Grâce à un processus de lâcher-prise et de détente naturelle, nous commençons à voir comment l’inconditionné imprègne les diverses couches de notre conditionnement. Plus nous nous familiarisons avec la conscience inconditionnée, plus elle imprègne facilement notre vécu, sans requérir aucun travail de notre part.

Plus nous passons de temps à goûter à notre nature ultime, plus nous apprécions, chérissons cette expérience, et plus nous nous sentons attirés par elle de façon naturelle et spontanée. En d’autres termes, nous développons un instinct de retour à notre origine, de retour chez soi. »

Le livre est complété par un CD audio de méditations qui accompagnent le parcours du lecteur.