1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Les clefs de l’édifice

Symbolisme maçonnique, connaissance de soi et concepts jungiens de Jean-Michel Benne.

Le seul pan de la psychanalyse qui peut s’inscrire globalement dans la démarche initiatique est la psychanalyse jungienne, Jung ayant fréquenté au moins une organisation traditionnelle. Nombre de jungiens aujourd’hui veulent écarter cette dimension de l’œuvre de Carl G. Jung pour devenir « psychanalytiquement correct » quitte à vider l’œuvre de sa substance. La proposition de Jean-Michel Benne, d’une lecture jungienne des tableaux de Loge n’en est donc que plus intéressante.

Davantage qu’une vérité, il faut entendre la proposition comme une analyse de ce que la symbolique peut dire dans le champ de la psychologie des profondeurs, la démarche initiatique rejoignant le chemin de l’individuation de Jung.

En établissant une correspondance entre les symboles présents dans les tableaux de loge et les concepts clés de la psychologie des profondeurs, Jean-Michel Benne tisse une corrélation d’une langue symbolique à une autre.

« Le défi, nous dit-il, est de rassembler les symboles du Tableau de loge en un tout cohérent, un édifice harmonieux, grâce à la Planche à tracer ; il est équivalent de dire : laisser s’exprimer tous les contenus de la psyché et au besoin les canaliser, les intégrer au conscient grâce au processus d’individuation pour tendre vers le Soi, c’est-à-dire vers une personnalité toujours plus équilibrée.

C’est la seule méthode mise à la disposition de l’homme pour qu’il s’améliore, rende la société plus égalitaire, plus juste et plus fraternelle et qu’il chemine, s’il le souhaite, à la rencontre du sacré et du divin. »

Ce n’est pas qu’un jeu intellectuel plaisant, c’est un ensemble d’indications opératives à condition d’éviter de tomber dans une dimension psychologique courante qui n’a rien à voir avec la dimension initiatique. Les processus de la symbolique identifiés ici en principes, principe de créativité, principe de conjonction des opposés, principe du « Tout », principe des correspondances, principe du temps cyclique, antihistorique et sacré, principe d’associativité et en lois, d’analogie, de multivalence, de correspondance et de corrélation, trouvent du sens dans le champ de la psychologie des profondeurs.

La pertinence d’une telle lecture nécessite une vigilance particulière pour aller saisir tout ce que Jung énonce clairement ou dit parfois en ne disant pas. Cet essai dynamique constitue une introduction riche à l’exploration des mythes initiatiques à l’œuvre en Franc-maçonnerie comme dans la pensée jungienne.