1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Ce troisième volume de la collection consacrée aux travaux de l’Ordre Hermétique de la Golden Dawn traite des pratiques magiques associées aux 4 éléments et à sa Quintessence, l’Esprit.
Dans la préface, l’auteur fait un parallèle entre cette organisation et l’Ordre des Chevaliers Maçons Elus Coens de l’Univers.

Toutes les deux ont en effet adopté une structure maçonnique ou maçonnisante pour servir de cadres à leurs travaux respectivement magiques ou théurgiques. De nombreux Francs-Maçons ont participé à ces deux aventures, ce qui peut expliquer ce choix organisationnel et pédagogique. Fred MacParthy explique que : « De nos jours, hormis en France toujours en retard sur son époque, les Temples de la Golden Dawn se réunissent dans l’enceinte des Temples maçonniques et la frontière entre ces deux entités initiatiques est mince. ». La culture maçonnique anglophone permet en effet une ouverture difficilement envisageable avec la rigidité culturelle de la maçonnerie française.

Fred MacParthy identifie le jeu intéressant des sources diverses, Agrippa, Paracelse, Eliphas Lévi, l’Abbé Montfaucon de Villars, la magie dite salomonienne, qui vont nourrir le système magique de la Golden Dawn avant d’influencer tout un courant aux multiples ramifications jusqu’au mouvement Wicca. Les rituels de la Golden Dawn mêlent mystères égyptiens ou grecs et kabbale avec une intention précise :
« Tous ces emprunts n’ont pas de liens directs les uns avec les autres, du moins, pas dans une logique historique, car ils ne reconstituent pas un rituel lié à telle ou telle civilisation, tel culte ou telle religion, mais ils créent une trame formant par la suite un tissu de mots de pouvoirs, de formules rituelles et textes extraits de religions à fortes tendances magiques ou théurgiques. Ces petites phrases bien sélectionnées par Mc Gregor Mathers & W.W. Westcott, ont un but, relier l’égrégore de la Golden Dawn aux égrégores des mystères anciens ; et, dans la foulée, donner de l’ancienneté aux Rites en eux-mêmes, car tout ce qui était disponible, en cette fin de XIXème siècle, en matière d’archéologie lié de près à la magie occidentale fut employé. »
Fred MacParthy étudie la structure de ces rituels, les correspondances mises en œuvre avant de proposer les rituels eux-mêmes : Rituel du Pentagramme, Rituel de la terre, Rituel de l’Air, Rituel de l’Eau, Rituel du Feu, Rituel de l’Esprit, Rituel Suprême du Pentagramme, Rituel de l’Invocation du Saint Ange Gardien, etc.
Remarquons que cet ensemble a la même fonction d’instauration et de reliance que d’autres systèmes construits à la même époque dans d’autres structures traditionnelles. Nous sommes donc en présence d’un phénomène culturel traditionnel de renouvellement comme la scène ésotérique en connaît régulièrement.
L’ouvrage rassemble ainsi des matériaux essentiels de la Golden Dawn. En effet, les rituels des éléments et de l’Esprit constituent un socle sans lequel les autres opérations magiques sont vaines.
Sesheta Publications, 2 bis rue Damiette
76000 Rouen, France.