1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Le hatha-yoga, très connu en Occident est issu d'une tradition que nous connaissons fort mal, celle des Natha-Yogin. Il suffira, pour dire l'importance de cette lignée considérée parfois comme la plus ancienne du Shivaïsme, de rappeler qu'Abhinavagupta, la grande figure du Shivaïsme du Cachemire, auteur du célèbre Tantraloka, rendit ainsi hommage au premier des maîtres natha : "Je rends également hommage à Macchendranatha qui a ôté le filet de maya s'étendant partout, fait de noeuds, de vides et de complexité.".

Le livre présente largement les techniques et plus succinctement la philosophie et la métaphysique des Natha-Yogin. Ce banquet se présente donc en deux parties, la première théorique et la seconde consacrée aux pratiques particulières à cette voie. Les postures, si importante dans le hatha-yoga, sont présentées ici comme un autre regard, une invitation à vivre à contre-courant pour saisir la verticalité de la vie. Le pranayama, science et art du souffle, permet les états de conscience accrue, et libère des conditionnements : "Sur le plan de la personnalité, ce travail va correspondre à une "mise à mort", la mise à mort de l'instabilité mentale, des contenus affectifs et karmiques ainsi que des fonctionnements entretenant ces contenus.". L'auteur aborde ensuite la question des mudra, considérés comme fermetures hermétiques : "Les mudra (gestes) sont des "fermetures" ayant pour fonction de concentrer souffles et énergies dans les différents corps du yogin. Elles installent aux différents degrés de la matière et de l'énergie, l'étanchéité hermétique capable de réaliser l'alchimie interne. Le mental lui-même se trouve pris dans le filet tendu d'un adhara à l'autre par les mudra. Leur absence rend sans effet la pratique classique des postures, de la respiration et de la concentration, les transformant en un entraînement osteo-articulaire et neuro-physiologique." Enfin Christian Tikhomiroff traite de la concentration et de la méditation.
Le livre est difficile car technique mais il intéressera notamment ceux qui veulent trouver l'essence du hatha-yoga comme ceux qui veulent découvrir l'une des nombreuses facettes du Shivaïsme. A aucun moment l'auteur ne perd de vue la finalité du Shivaïsme, finalité de toute voie réelle : "Loin des transes bâclées de notre myopie humaine et de notre surdité spirituelle, il nous faudra peut-être envisager un jour de nous confronter à notre propre destin solitaire, quand bien même il nous faille l'accomplir en communauté. A cet instant, nous serons prêt pour participer au grand banquet de la Conscience, celui de Shiva."

texte: Le Crocodile, http://lettreducrocodile.over-blog.net