Ibn Arabî, un saint atypique

Brillante figure de la spiritualité islamique, Ibn Arabî est né le 7 août 1165 à Murcie, en Espagne. Appelé aussi "Cheikh al-Akbar","le plus grand maître", il est l'auteur de 846 ouvrages. Son oeuvre mystique et prophétique aurait influencer Dante et Jean de la Croix. Dans ses poèmes, il traite de l'amour, de la passion, de la beauté et de l'absence. Sa doctrine qualifiée de "monisme existentiel" a dominé et revivifié la spiritualité soufie soulevant parfois les plus vives résistances au sein de l'Islam.

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
43:11
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
15 €
Achat en VOD / 15 €

Estimant que la variété des croyances et des doctrines religieuses constituent des limites destinées à canaliser notre soif du divin, Ibn Arabî dépasse largement les cadres de l'islam comme tout autre dogme. "J'ai eu une centaine de maîtres. J'ai profité de tous. Et tous ont profité de moi" nous dit-il. Pour Dominique Pénot, Ibn Arabî s'inscrit dans la tradition des prophètes "mohamédiens" qui tirent leurs origines dans des temps immémoriaux, rejoignant là un prophétisme universel. Il réunit là tous les "sceaux de sainteté" antérieurs et à venir. Ce qui le rend sans équivalent dans l'histoire du prophétisme.

Haut