Celle-ci, intemporelle et actuelle rejoint l’imagination créatrice développée par Henri Corbin  et permet d’appréhender sous un angle nouveau toute la mystique européenne du Moyen-âge. Cette « méthode » des Futûhât peut être représentée sous la forme d’un triangle équilatéral. L’un des côtés représente l’aspect traditionnel au sens large (incluant la mystique, les sciences rationnelles et la culture de l’époque). Le second angle est caractérisé par l’intellect - non pas seulement l’intellect de la logique ou de la philosophie - mais bien l’intellect qui pousse à l’engagement spirituel. 

Et le troisième angle est celui de l’expérience personnelle, de l’illumination, de la pratique de la méditation. Ce troisième versant permet de s’approcher du « chiffrement de Dieu ».

Selon J Morris, on ne peut pas « lire » Ibn Arabî, la passivité n’est pas de mise : c’est une invitation à  la méditation, et selon l’approche de chacun, l’un des trois versant sera successivement exploré. Les Futûhât sont une science actuelle qui permet de comprendre l’élaboration de toute tradition religieuse, grille d’une vraie lecture à l’heure de notre ère digitale.

ima_ibn_arabi_futuhat_relevations_mecque__1ima_ibn_arabi_futuhat_relevations_mecque_2

ima_ibn_arabi_futuhat_relevations_mecque__3ima_ibn_arabi_futuhat_relevations_mecque__4