Le Jihad majeur selon Mullâ Sadrâ

Au même titre que la prière, l’aumône, le pèlerinage et le jeûne, le « Jihad » représente une obligation canonique pour tous les musulmans, qu’ils soient chiites ou sunnites. Mais à quoi pouvait donc bien correspondre cette notion de « guerre sainte » pour un philosophe perse du XVIIe. siècle, imprégné de philosophie platonicienne, comme Mullâ Sadrâ ? Et qu’impliquerait cette hiérarchisation (qui n'est pas une opposition) entre un Jihad « mineur » et un Jihad « majeur » ?

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
54:32
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
15 €
Achat en VOD / 15 €

« Le Jihad, c’est combattre les ennemis de Dieu et du Prophète » nous-rappelle Christian Jambet. Une affirmation qui, au-delà de son premier sens, littéral et guerrier, suggère plusieurs niveaux de lectures et de réalités : géopolitique, théologiques et … mystique.

jambet jihad 1jambet jihad 2

Le Jihad majeur est interne, « c’est un combat que l’on mène contre sa propre âme »

Christian Jambet nous cite le Hadith: « quittons le combat du Jihad mineur pour nous tourner vers le Jihad majeur, le combat de nos âmes » et le place en exergue de l’apophtegme* de Platon « il faut s’assimiler à Dieu, il faut se rendre semblable à Dieu, cela, dans la mesure du possible ».

Il s’agit de se prendre, soi-même, pour cible.

« L’ennemi à combattre n’est plus une personne qui pense différemment : il s’agit de se prendre soi-même pour cible » nous-dit Christian Jambet.

Il nous rapelle ainsi ici l'exigence de la vie contemplative que Mullâ Saddrâ appelait de ses vœux : « une ascèse progressive dont le but est l’unification avec l’intellect divin, puis l’assimilation à Dieu… ».

Un intellect qui se transforme en chef de guerre intérieure pour affronter un autre chef ennemi, nommé « ignorance »…

Quatre siècles se sont écoulés depuis Mullâ Sadrâ : quant est-il de ce rapport de forces entre ténèbres et lumiéres ?

Un exposé magistral, et passionant, enregistré lors des XVe Journées Henry Corbin, colloque placé sous l'égide : « Combat spirituel, combat terrestre ».

* apophtegme = « parole mémorable ayant une valeur de maxime ».

Haut