Des dérives eschatologiques chez les occultistes

Les occultistes ont tenté de faire de l’eschatologie une science en s’appuyant sur la nouvelle histoire critique qui allait enfin donner sur de nouvelles bases le sens des révélations johanniques. L’Apocalypse a fourni un « code de référence » pour expliquer nombre de situations troublées. Elle a été présente au lendemain de presque tous les grands traumatismes de l’histoire occidentale, la destruction par tiers invitant à spéculer sur les signes. Henry Corbin, a retenu Ap. 21,1  

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
39:05
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
15 €
Achat en VOD / 15 €

« Je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle »   pour son analyse du  Verus propheta comparant les prophétologies Sunnite et shi’ite avec le retour annoncé du Christ. Le même schéma de pensée est applicable  à l’univers sécularisé des occultistes qui ont élaboré leurs théories en faisant appel à un  « monde subtil », parent du « monde imaginal » pour donner un sens aux épreuves qui avaient marquées l’Europe au seuil du 19° siècle. 

laurant_jean_pierre_occultistes_1laurant_jean-pierre_occultistes_2

Leur terre nouvelle serait celle de la femme victorieuse du serpent…des prêtres antimodernes, comme L’abbé Chabauty ou l’abbé de Larminat  tinrent le même discours sur l’éternité du monde créé que le mage révolutionnaire quarante’huitard Eliphas Lévi. Ou que la théosophe Anna Kingsford fondant une nouvelle exégèse féminisante de l’Apocalypse. Cette conférence fut enregistrée lors du colloque Henry Corbin, en décembre 2009, organisé par L'Association des amis d'Henry et Stella Corbin.

Haut