Sourcellerie et magnétiseurs

Comment parvient-on à trouver des sources souterraines à l’aide de simples baguettes de cuivre ?

Comment expliquer la guérison de certaines maladies à l’aide d’une simple imposition des mains ?

Est-ce un don… ou tout simplement grâce à la présence de cristaux de magnétite dans notre corps ?

La réponse est peut-être de nature plus subtile comme nous l’expliquent ici Bernard Blancan, sourcier et auteur d’un livre sur la guérison, et Vincent Navizet, sourcier et magnétiseur professionnel.

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
54:41
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
15 €
Achat en VOD / 15 €
sourcier magnetiseur psychokinèsesourcier magnetiseur

Tous deux soulignent dans un premier temps l’importance de cultiver le lâcher-prise, d’entretenir une certaine forme de nonchalance, comme prérequis, afin de favoriser l’émergence d’une influence de la pensée sur la matière (parapsychologique, psychokinèse).

Dans un second temps, et à un niveau plus global, l’énergéticien se doit aussi "d’entretenir son regard", c’est-à-dire d’acquérir une vision particulière de l’univers afin d’être capable de se relier à l’énergie cosmique.

Ils insistent également sur l’aspect psychosomatique de la plupart des maladies en affirmant que les magnétiseurs aident surtout les gens à se guérir eux-mêmes : le corps humain dispose parfois, déjà, de son remède à l’intérieur de lui-même, et il n’est pas forcément nécessaire de se gaver de médicament.

Posture défendue trop systématiquement

De nombreux médecins français qui n’ont comme seule réponse thérapeutique le "tout chimique"…

parapsychologique sourcier magnetiseursourcier magnetiseur guérison

Bien que la science officielle dénie la réalité des phénomènes de guérisons et dénonce les charlatans qui certes gangrènent ce milieu, Bernard Blancan et Vincent Navizet nous livrent ici un témoignage sincère sur leur vie de praticiens, sur l’efficacité de leurs méthodes, et sur cette "porte qui s’ouvre sur l’invisible".

Une porte qui demeure encore relativement cadenassée en France (héritage cartésien ?) mais fort heureusement les mentalités évoluent, en dépit de nos "élites jacobines", à l’instar de nombreux pays européens qui de plus en plus reconnaissent ces pratiques…

Haut