La notion d’énergie dans la tradition occidentale

En Occident, "personne ne sait ce que contient la notion d’énergie…. " regrette Bertrand Vergely. Et de nous conseiller : "il faut faire taire notre mental qui cherche à rabaisser la notion d’énergie à un fluide quelconque ou à un courant électrique…. L’énergie est invisible, immesurable car elle n’est QUE possibilité". Mais ce "QUE" forme en fait un "TOUT" ! L’énergie constitue en effet un processus de transformation continuel qui fait que je pars du possible pour atteindre le réel, et du réel je reviens au possible: l’énergie forme donc la Vie.

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
37:37
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
15 €
Achat en VOD / 15 €

Quelqu’un qui est plein d’énergie, c’est qu’il est plein de réserve de possibilités. Il est donc fort et peut affronter héroïquement le chaos de son époque.

Il y a plus de deux mille ans, les matérialistes (Démocrite, Epicure qui pensaient que la réalité se limitait à l’étude de l’atome, du Feu, de l’Eau etc) s’opposaient aux idéalistes (Parménide, Platon, Pythagore qui pensaient, eux, que le fondement de l’être était  Esprit). Deux mille ans de chrétienté plus tard et en particulier suite  aux grands changements qui s’opérèrent au XVIIème siècle (sociaux, politiques, culturels et scientifiques avec la lunette astronomique, le microscope par exemple – changements qui allait former le socle de notre monde moderne et son rapport à la réalité) quelle est la prégnance de ces questions atemporelles : Qu’est-ce que la vie, la réalité, l’énergie et en filigrane de ces questions, une interrogation non pas existentielle mais bien métaphysique : quid de l’origine, de la destination et de l’identité profonde de l’Homme ?

Bertrand Vergely énergie tradition occidentaleBertrand Vergely énergie tradition occidentale

Est-ce dans des penseurs modernes tels que Michel Onfray (auteur de "La sculpture de soi" ! entre autre…) qui illustre bien l’état d’esprit moderne qui tend à affirmer que "Dieu ça dépasse l’entendement" ou encore "la seule chose valable c’est nous, donc appuyons-nous sur nous-mêmes"…

En se référant aux travaux d'Aristote ou de Bergson, Bertrand Vergely nous exhorte à emprunter une voie toute opposée : "Dieu est connaissable, car quand on dit que Dieu est inconnaissable, on se rabat sur soi. Et quand on se rabat sur soi, on finit inévitablement par créer un monde totalement déséquilibré"..  (citation de Saint-Grégoire de Palamas )

Souhaitez-vous comprendre en quoi Bertrand Vergely qualifie notre société de "passionnante mais totalement déséquilibrée" et justement de comprendre que "faire une expérience d’énergie, c’est faire l’expérience de la Lumière, c’est entrer dans la totalité du vivant »… ? .

Réponse de cet homme extraordinaire dans cette intervention publique réalisée au Forum 104.

Haut