Tant les Soufis, tels Ibn Arabi et Rumi, que des Occidentaux, tels que Dante et les troubadours, lui accordent une place de choix dans leur œuvre mystique.

bocc fauconnerie1bocc fauconnerie2

Le fauconnier rencontre l’oisillon faucon et va le conduire à transformer sa nature sauvage de rapace. S’établit alors un rapport fusionnel où les deux se regardent. Mais il n’y a pas que le faucon qui se transmute : le fauconnier également.

Telle l’alchimie, nous avons affaire à un art royal, pratiqué à l’origine par les nobles, et dont Frédéric II, Empereur de la Sainte Europe Germanique, était épris.
Le fauconnier "appelle" l’oiseau, comme le maître "appelle" le disciple. Et tous deux vont se dresser l’un l’autre, s’affiner, se contempler mutuellement en miroir.

bocc fauconnerie3bocc fauconnerie4

Nous avons compris alors que la tâche du fauconnier est de dégrossir l’instinct prédateur de l’oiseau, tout en acceptant sa nature. Il y a intériorisation, sublimation. La matière se spiritualise. Les désirs et les pulsions se disciplinent. L’oiseau n’est plus contraint mais revient librement sur le poing du fauconnier.
Après avoir visionné cet entretien entre Daniela Boccassini et Françoise Bonardel, nous ne sommes plus tout à fait les mêmes ; notre regard a changé, et nous comprenons que, derrière les apparences du premier degré, existe, dans la fauconnerie, une démarche d’amour et de perfectionnement intérieur conjoint de l’homme et de l’oiseau qui doit les rendre "meilleurs" et plus subtils.