Marie-Madeleine: une figure archétypale du féminin ?

Marie-Madeleine : une prostitué désœuvrée ou bien une femme fortunée issue de la bourgeoisie de la ville de Magdala ? Les archétypes comportent bien souvent plusieurs facettes, qui parfois s’opposent. C’est ce qui fait leur force, leur universalité et surtout leur inaltérabilité. Ici donc, France Schott Billmann et Csilla Kemenczei vont tenter non seulement de dissocier l’histoire de l’affabulation autour de la personne de "Marie de Magdala", mais aussi, et surtout, essayer d’analyser pourquoi, et comment, cette figure représente "l’avatar d’un mythe ancestral, féminin".

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
51:32
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
15 €
Achat en VOD / 15 €

schott kemenczei marie madeleine 1schott kemenczei marie madeleine 2

"Sublimer la pulsion" : basculer du corps à l’Esprit, passer du charnel au spirituel

L’un des piliers du christianisme repose sur la croyance selon laquelle "Jésus est mort en croix puis ressuscité". Or justement c’est à Marie-Madeleine qu’Il va échoir le rôle de "premier témoin"… Et que lui-dit justement le Christ à ce moment précis* ?

"Ne me touche pas, car je ne suis pas encore monté"

Souhaitez-vous donc découvrir ce rôle quasi-alchimique et initiatique du personnage de Marie-Madeleine, sœur de Lazare, et archétype de toutes les femmes ?
Un rôle trop rarement évoqué par les théologiens, et pourtant passionnant, que le succès planétaire d’un Da Vinci Code est venu nous rappeler. Un écho, lointain et puissant à la fois, qui telle la course en forme d’ellipse d’un boomerang est venu récemment se rappeler avec force à notre "conscient". Un phénomène cyclique et dont l'origine, selon France Schott Billmann, se nomme "refoulement".


*Jean 20:17

Haut