Christine l’Admirable, sainte et chamane 1/2 ?

« L’église apprécie ses saints, en particulier lorsqu’ils sont morts et ne peuvent ainsi plus parler ! » Derrière cette boutade, l’historien médiéviste Sylvain Piron met en lumière l’épineux problème que pose la mystique, la gnose ou les visions pour toute structure cléricale. En effet, ces ordres religieux ne tolèrent guère de déviance quant à leurs règles de fonctionnement et ils savent qu'un quelconque amoncelement de ce qu’ils nomment « écarts individuels » conduirait inéluctablement à une remise en cause de leur place, rôle, et exclussivité d’intercesseur vers les grâces divines...

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
53:09
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
Achat en VOD / 15 €

D’où le maintien à distance de tout ce qui s’apparenterait à un contact trop direct avec ce suressentiel, une méfiance envers toute approche expérimentale et l’usage fréquent du bâillon, réel ou psychique, sur tout ce que ces mystiques - qui peuplent paradoxalement leurs rangs – auraient à dire sur le monde des esprits.

piron christine 1 1piron christine 1 2 

La vie de cette fille vachère indomptable, orpheline, mendiante, béguine puis sainte, intéresse ethnologues, anthropologues et parapsychologues…

Dans cet exposé (deux volets) enregistré à l’Institut Métapsychique International (IMI), Sylvain Piron nous présente la vie (d)étonnante de cette sainte belge peu connue : Christine l’Admirable (née en 1150 - ou 1170 selon l’auteur - morte à Saint Trond, Belgique, en 1224) et dont la vie fut consignée et attestée de son vivant par le très sérieux cardinal Jacques de Vitry.

piron christine 1 3piron christine 1 4 

Une édition critique d'un ouvrage rédigé en 1232 à Saint Trond, soit huit ans après la mort de Christine, par un jeune moine dominicain qui, lui, ne l’a pas rencontrée : Thomas de Cantimpré.

Sylvain Piron a publié en 2021 : Christine l’Admirable, vie, chants et merveilles (Ed. Vues de l’Esprit, maison qu’il a cofondée en 2020).

Suivant sa devise personnelle « être attentif à tout, ne croire en rien », il a décortiqué les écrits de Cantimpré et tenté de dissocier l’hagiographie de la biographie. Percer les nombreux mystères et évènements surnaturels qui ont jalonné la vie de la sainte.

Sainte, chamane ou sorcière ? Les trois serions-nous tentés de répondre…

Le second volet est disponible ici : Christine l’Admirable, sainte et chamane ? 2/2

Haut