Pour Jean-Pierre Laurant, elle indique surtout " un discours second qui inclut les conditions de sa propre vérité". Dans le cas d'Eliphas Lévi, comme dans l'ensemble des sciences occultes, nous retrouvons ce même désir : rechercher à l'intérieur même de son discours, sa propre justification.

De ce point de vue, l'oeuvre d'Eliphas Lévi, malgré ses imperfections et son caractère parfois superficiel, reflète parfaitement son siècle et le dépasse. Elle se retrouve de fait à un croisement d'attitudes et de pensées qui sont fondamentales pour comprendre à la fois l'histoire des idées de cette époque mais aussi l'évolution d'un certain nombre d'approches qui sont encore aujourd'hui d'actualité.

épistémologie romantique chez Eliphas Léviépistémologie romantique chez Eliphas Lévi

Grand admirateur de Joseph de Maistre (le comte solitaire qui avait osé s'opposer à l'esprit positiviste de son temps), Eliphas Lévi a essayé d'incarner un homme - que de Maistre appelait de tous ses voeux – celui dans lequel l'alliance entre dogme et science, entre foi et raison, entre autorité et liberté, pouvait s'opérer. « Celui-là sera grand! Et il fera cesser ce XVII siècle, qui dure encore…" écrivait de Maistre (ndlr : on peut s’interroger sur la prégnance de cette remarque alors que nous sommes au XXIème siècle !).

Quelles sont les notions clés de Joseph de Maistre qu'Eliphas Lévi utilisa pour affiner l'approche théorique de son oeuvre ?

Les découvertes marquantes du XIXe siècle, comme le magnétisme ou le mesmérisme, ont-elles influencé Eliphas Lévi dans le développement de ses thèmes majeurs ?

Réponses par Jean-Pierre Laurant dans cet exposé de 36 minutes filmé à La Sorbonne lors des dernières journées Politica Hermetica.