1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Retrouver un ancêtre franc-maçon

Ce précieux guide de généalogie maçonnique sera utile à tous ceux qui sont à la recherche d’un ancêtre Franc-maçon. Parmi eux se trouvent de nombreux Francs-maçons qui se demandent s’ils sont les premiers au sein de la lignée familiale à s’engager dans la démarche maçonnique. Et puis, il y a tous ceux qui ont retrouvé dans les héritages familiaux une lettre ou un objet permettant d’envisager une appartenance à l’ordre maçonnique.

Le guide passionnant rédigé par Irène Mainguy, responsable de la Bibliothèque du Grand-orient de France et familière de la recherche dans les archives, offre une méthodologie précise afin de ne pas se perdre dans les investigations. On sait les difficultés que présente la recherche généalogique en générale, celles-ci sont accentuées par le contexte maçonnique qui conduit à la discrétion voire au secret.

S’adressant d’abord aux profanes, elle pose le cadre de ces investigations : vocabulaire maçonnique, repères historiques, repères obédientiels, les métiers possibles et variés des ancêtres Francs-maçons, la Franc-maçonnerie féminine. Ainsi située dans la complexité du monde maçonnique, la recherche peut commencer à partir d’indices ou documents multiples : abréviations, signatures triponctuées, datation maçonnique, décors, passeports et diplômes, papiers divers, correspondances, ex-libris et enfin les tombes maçonniques et les faire-part de décès maçonniques.

Tout un chapitre aborde l’antimaçonnisme. Les archives du gouvernement de Vichy, les archives maçonniques, de loges ou d’obédiences, confisquées, les listes dressées par les anti-maçons au fil des décennies sont autant de sources possibles.

Irène Mainguy propose au lecteur quelques cas pratiques illustrant la démarche, les difficultés rencontrées et les solutions trouvées. L’exemple d’une recherche complète permet au lecteur de comprendre comment vérifier l’hypothèse de l’appartenance maçonnique mais aussi d’aboutir à une biographie maçonnique précise.

Parmi les sources possibles, archives de la Bibliothèque Nationale de France, archives dites « russes », archives des obédiences, archives départementales ou municipales et autres, le fichier Bossu tient une place à part :

« Jean Bossu (1911-1985), explique Irène Mainguy, a compilé puis complété par de petites fiches individuelles les appartenances maçonniques dont faisaient état les archives qu’il explorait, en indiquant ses sources et en tenant compte aussi des travaux publiés. C’est ainsi que s’est constitué le « fichier Bossu », composé de plus de 165000 fiches tapées à la machine, certaines annotées à la main. Elles retracent la carrière maçonnique de Francs-maçons célèbres ou inconnus, trouvés au gré des recherches de son auteur. »

Ce fichier est un véritable trésor pour les généalogistes.

Tous ceux qui souhaitent éclaircir un point d’histoire familiale qui voit se poser la question d’une appartenance maçonnique trouveront dans ce livre, très pédagogique et illustré de belle manière par des documents d’archives, un outil indispensable. La lecture de ce guide permet aussi de comprendre l’émotion d’une personne découvrant parmi ses ancêtres un Franc-maçon anonyme. Une telle expérience modifie significativement le rapport que nous entretenons avec le passé.