1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Martinismo y masonería

La belle revue de langue espagnole dont plusieurs numéros furent dirigés par José Miguel Jato consacre cette nouvelle livraison au(x) martinisme(s). Si la Franc-maçonnerie n’a pas encore trouvé la place qui lui revient dans une Espagne très catholique qui conserve des réflexes anti-maçonniques hérités de la dictature franquiste, le martinisme, quant à lui, est très confidentiel.

Cette revue annonce son objectif en une phrase : « Todo lo que un máson quiere saber sobre el martinismo. ». Et, de ce point de vue-là, l’Espagne apparaît comme avant-gardiste tant les Francs-maçons du reste de l’Europe ignorent généralement la nature et la spécificité du martinisme comme de l’illuminisme n’hésitant pas à véhiculer préjugés et clichés au sujet de ce courant majeur de la tradition occidentale.

Un tel projet mériterait de voir le jour en d’autres langues, y compris en français, langue maternelle du martinisme en ses diverses expressions.

Outre José Miguel Jato, de nombreux auteurs ont contribué à cette publication : Sâr Amorifer, Alfonso Marcuello, Jean-Marc Vivenza, Manuel M. Arce, Serge Caillet et Rémi Boyer.