1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Avant de devenir Ram Dass, nom qui lui fut donné par Neem Karoli Baba, Richard Alpert enseigna à Harvard puis participa avec Timothy Leary à l’aventure, scientifique et spirituelle, de l’exploration des états limites de la conscience par les drogues, LSD notamment. Après cette période, il se rendit en Inde pour vivre un expérience majeure qui devait le transformer.

En 1971, il publia un best-seller, Be Here Now (Ici et maintenant) consacré à la méditation et la saddhana.
Vieillir en pleine conscience possède une force particulière, sans doute en raison de l’accident cérébral qu’il connut en 1997, le laissant en partie paralysé. Ce travail sur le vieillissement avait été commencé avant l’accident. Il prit pour lui une dimension nouvelle après cette expérience difficile. Les philosophies de l’éveil invitent à faire de toute chose, de toute situation, la voie. Ram Dass démontre ici comment faire du handicap une voie d’éveil en pénétrant une nouvelle dimension, plus profonde du silence. Le regard sur le monde et l’expérience du handicap en sont bouleversés :
« Mais si nous adoptons une vision spirituelle, toutes nos interactions se résument en quelques termes : nous sommes ensemble tout simplement. L’assistant et l’assisté se rendent service mutuellement et se complètent. Leur cœur se reflète l’un dans l’autre.
Depuis mon attaque, je n’accorde pratiquement plus d’importance aux questions psychologiques comme celles ayant trait à la dépendance. Tout d’abord, elles me semblent minimes par rapport à mon épreuve. Mais, surtout, je m’ouvre de plus en plus à la dimension spirituelle de ma conscience, là où l’indépendance et la dépendance n’ont plus d’importance. C’est pourquoi je vis mieux ma situation que je ne l’imaginais au départ. L’accident m’a propulsé à un niveau supérieur. La personne que je suis désormais n’appréhende plus les événements comme l’aurait fait celle que j’étais avant ce grand bouleversement. Désormais, je m’identifie davantage à mon âme. Or, pour elle, le handicap, la douleur et la dépendance sont uniquement des notions poignantes. »
« La santé authentique coïncide avec l’expérience de l’Unité, porte ouverte sur notre complétude, et en laquelle rien n’est exclu, pas même la maladie. »
Accueillir le changement, vivre ici et maintenant, toujours, apprendre à mourir sont les axes d’un enseignement simple et profond et d’un art de vivre.
« Nous pouvons vivre au quotidien de tels instants de Pure Conscience extatique. Ils ne requièrent ni voyage autour du monde ni présence d’un maître. Ils sont à portée de main si nous nous arrêtons et prêtons attention au miracle à l’œuvre autour de nous. En étant asservis au temps, le merveilleux de l’instant nous échappe car nous le mesurons, le réduisons et le définissons. Dès que nous changeons d’attitude, dès que nous ouvrons les yeux, une nouvelle sorte de vie nous attend. Même si notre corps a vieilli, chaque instant est totalement neuf. Nous apprenons à évoluer dans des rythmes éternels tout en demeurant dans le monde temporel. »
Dans ces pages, Ram Dass exprime une grande humanité en même temps qu’une haute spiritualité. De la présence à soi-même, de l’acceptation totale de la situation et de son intégration comme bénédiction, découlent dans le temporel une harmonisation et une simplification des relations humaines. Faire du vieillissement une opportunité, du handicap une voie d’éveil, sont des arts indispensables dans une société qui voudrait une éternelle jeunesse et refuse de regarder la mort comme naturelle.