Jacques Vallée, OVNI et Ufologie

Diplômé en astrophysique (Master à l’Université de Lille -1960) et en informatique (PhD en Intelligence artificielle à la Northwestern University de Chicago -1967), Jacques Vallée a été ingénieur-astronome à l’Observatoire de Paris, service satellites artificiels (1961- 1962).
Son intérêt pour l’ufologie remonte à la vague de 1954 en France. Influencé comme les jeunes ufologues de son époque par les recherches et les écrits d’Aimé Michel, il a lui-même été témoin d’une observation à Pontoise en 1955.

Il a conduit de nombreuses enquêtes de terrain et n’a cessé de prôner l’approche scientifique des phénomènes ovnis. Il a écrit sur ce thème une série de livres qui sont devenus des classiques. Sa contribution à cette recherche est double : d’une part, il a travaillé à décrire par des méthodes informatiques la structure des vagues d’ovnis, par exemple dans « Les phénomènes insolites de l’espace » (1966). D’autre part, à partir de « Passport to Magonia » (1978), il s’ouvre au folklore et laisse entrevoir des dimensions du phénomène qui débordent l’approche scientifique classique. Jacques Vallée a également écrit des romans de science-fiction qui lui ont valu le prix Jules Verne, obtenu en 1961.

Arrivé aux États-Unis en 1962, il s’installe d’abord à Chicago, où il travaille cinq années avec J. Allen Hynek, puis en 1970 à San Francisco où il rejoint l’Université de Stanford. Il servira de modèle au personnage du scientifique français joué par François Truffaut dans le film «Rencontres du Troisième Type ».
Chercheur à l’Institut de Recherche Stanford (SRI) dans l’équipe de l’informaticien Douglas Engelbart au début des années 70, où il a été l’un des pionniers d’Arpanet, Jacques Vallée y assiste au démarrage du programme de Remote viewing. Ses conversations avec Ingo Swann donneront naissance à l’idée du «Coordinate Remote viewing».

Durant sa carrière professionnelle, il a occupé un certain nombre de fonctions, dont entre autres :

«Principal Investigator» pour le développement des premiers systèmes de téléconférence sur réseau, Advanced Research Projects Administration (DARPA) 1975-1980 puis Président-fondateur, Infomedia Corporation (1981-1986).

Membre du Conseil Scientifique de Bigelow Aerospace (1995-2001) puis Conseiller de BAASS (Bigelow Aerospace Advanced Space Systems), (2008-2010), notamment pour la mise en place d’une «data warehouse» composée de 9 bases de données internationales sur les PAN.

Il a par ailleurs créé un certain nombre d’entreprises, et est actuellement Président de DOCUMATICA RESEARCH, LLC. à San Francisco.
Dernier ouvrage paru :« TRINITY : Le secret le mieux gardé », co-écrit avec Paola Leopizzi Harris (31-07-21).

Toutes les vidéos de Jacques Vallée

Haut