sable chamanisme 1 1sable chamanisme 1 2

L’Homme n’a pas l’exclusivité de la conscience.

Deux millénaires de judéo-christianisme ont provoqué une coupure radicale entre Homme et Nature. Le résultat : l’homme est devenu un être composite, fragile, incapable de sentir le monde invisible qui est autour de lui. Les animaux (et les véritables initiés d’où qu’ils proviennent) ont su préserver ce lien. Ce lien, c’est justement ce que les chamanes entretiennent dans leur ascèse quotidienne ainsi que lors de leurs cérémonies. Des cérémonies pensées comme tremplin : coopérer avec le règne animal pour percer le voile des apparences et tendre vers le transcendant. Une reliance dont les visées sont essentiellement thérapeutiques et non à "se retourner la tête à coups de psychotrope"… Une déviance matérialiste caractéristique de notre modernité dont chamanisme, Tantra et nombre de voies traditionnelles sont frappés, pensons-nous utile de rappeler ici.
A l’aide de nombreux exemples issus de la tradition soufie ou indienne, ou encore des travaux du préhistorien Jean Clottes ou de Mircea Eliade, Erik Sablé nous donne ici à comprendre les raisons de ce regain d’intérêt:

L’homme moderne (re)trouve dans le chamanisme ce qui fait cruellement défaut à sa propre culture occidentale.

Souhaitez-vous mieux connaitre cette vision animiste du monde ? Une vision que rallient de nombreux scientifiques actuels ?
Réponses d’Erik Sablé (prenez connaissance de son livre paru chez Dervy ici) dans cet entretien mené par Jocelin Morisson.