Emprisonné et libéré par Napoléon III, il finit ses jours à Damas en se consacrant à la méditation et à l'écriture du "Livre des Haltes" où il traite de son propre cheminement spirituel intérieur.
Politique et mystique, guerrier et sage, Abd El-Kader fait ainsi preuve de sa complexité. Contradiction ou richesse?
Réponse de Dominique Pénot qui revient dans cet exposé sur le mystère d'Abd El-Kader.