Cette force trouve-t-elle son origine dans une sorte d’inconscient collectif féminin, qui se nourrirait depuis des générations du fait que leur condition évolue peu et même se dégrade dans certains endroits ? 

frai indiennes1frai indiennes2

Irène Frain fustige une vision idéalisée de la "femme orientale" qui s'apparenterait selon elle à un cliché touristique "occidentalo–phallocrate". Non, la question porte plus pour elle sur "le comment" domestiquer cette fureur, "comment" la faire se transmuer en colère… et "comment" partager cette colère avec les Hommes... 
Irène Frain, qui est à présent partisane des solutions non-violentes (ce qui n’a pas toujours été le cas…) nous invite à méditer cette phrase de Jambaji : "s’il n’y a pas la source dans le monde où tu es, trouves-la en toi… Mais tu ne la trouveras pas sans les autres".

Cet "autre" renvoie-t-il à l’altérité sexuée ?