Dans le tantrisme, la shakti est identifiée à la Kuṇḍalinī, déesse-serpent existant dans le corps de chaque être humain à la base du sacrum, et dont l'éveil prélude à la délivrance, moksha, par son union à Shiva à la pointe du crâne. Dans ce contexte, certaines upaniṣad la décrivent comme parèdre de Shiva.

lemi shakti1lemi shakti2

Ainsi, dans l'hindouisme, le mot shakti revêt les sens suivants :

1 puissance, force, énergie ;
2 pouvoir divin, force consciente du Divin ;
3 manifestation d'un pouvoir de la Conscience et de la Force suprêmes (selon shrî Aurobindo) ;
4 la Mère divine, source de tout pouvoir ;
5 Parèdre et Puissance de manifestation et d'action d'un Dieu particulier, représentée comme une Déesse.

C'est la fusion totale des deux entités, masculine et féminine, fusion physique, mentale et spirituelle, qui permet l'accès à l'énergie suprême, à la conscience et à la sérénité. La représentation en deux entités distinctes de Shiva et de Parvati, qui semblent au non-initié être simplement une scène de sexe n'est en fait que la représentation de la fusion des principes masculin et féminin, qui seuls donnent accès à la conscience et à l'énergie suprêmes.