Cette conférence se propose de montrer que le temps liturgique est, dans le christianisme, le mode privilégié d’expression de la hiérohistoire, ce dont témoignent largement, à l’instar de communautés religieuses évoquées par Corbin, les sources écrites et iconographiques du Moyen Âge occidental, notamment en milieu monastique. 
faure_hierohistoire_1faure_hierohistoire_2
Dans le temps de ce monde, la liturgie apparaît comme l’actualisation permanente et la récapitulation synthétique du drame de la chute, de l’accomplissement du salut et d’une perspective eschatologique qui s’exprime parfaitement par la réunion proclamée des anges et des hommes dans la célébration de la gloire divine. 
faure_hierohistoire_3faure_hierohistoire_4
La  perception du mystère eucharistique, le rattachement du Christ sauveur à des figures typologiques mystérieuses, le récit d’expériences visionnaires en synchronisme avec le temps liturgique, l’affirmation de l’origine céleste des sanctuaires dédiés à l’archange Michael sont autant de témoignages de l’inscription de la hiérohistoire dans la trame de l’espace et du temps de l’occident médiéval.
faure_hierohistoire_5faure_hierohistoire_6

Un exposé de 45 minutes enregistré lors des 6ème Journées Henry Corbin organisées par l'association des 
Amis d'Henry Corbin