Confucius fut contemporain de Socrate. Tout comme lui, il fût l’un des derniers « philosophe de la parole » puisqu’il confia à ses disciples le soin de coucher sur le papier ses pensées.

Confucius créa la première école privée au monde. Il fut aussi un rénovateur du système féodal chinois.

« Avoir l’attitude la plus juste selon le moment », « la justice avant tout », « réfréner l’agressivité intrinsèque de l’homme », « cultiver l’harmonie », « trouver sa place sur un plan individuel au sein de la collectivité ».Ces aphorismes semblent tout droit sortis d’un cours de « management » du XXIème siècle.

Pourtant ce n’est pas le cas : il y a deux mille cinq ans, Confucius comprit mieux que quiconque les profondes mutations que sa société allait connaitre, par l’introduction du Fer (impact démographique, militaire, civilisationnel). Si à son époque, la Gaule comptait 500.000 âmes, la Chine, elle en dénombrait déjà   68.000.000…

javary confucius 1javary confucius 2

Une  « longueur d’avance », si l’on peut dire, pour se poser les bonnes questions, au demeurant intemporelles…

Souhaitez-vous comprendre, dans cet échange extrêmement direct et clair, en quoi la pensée de Confucius peut nous délivrer un message pertinent, encore aujourd’hui ?