La structuration de l'individu (Maison II à VI)

Le premier inspir d’un nouveau-né s’accompagne le plus souvent d’un grand moment d’émotion pour les parents, d’une satisfaction pour les professionnels de santé présents. A ce moment précis, personne ne songe au fait qu’une sorte de photo polaroïd vient de se déclencher: la carte du ciel de naissance de ce nouveau-né vient en effet de se dessiner.

Sa "ligne d’horizon" laisse apercevoir deux hémisphères : l’un avec des planètes situées "au-dessus de sa tête" , et un autre avec des planètes qui se trouvent "sous ses pieds" c’est-à-dire de l’autre côté de l’écorce terrestre.

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
37:29
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
15 €
Achat en VOD / 15 €

Il en va de même pour les Maisons astrologiques : sous ses pieds au moment de sa naissance sont présentes les Maisons numérotées de I à VI (et au-dessus celles numérotées de VII à XII).

Si la Maison I est "le lieu d’acquisition de l’autonomie" comme nous l’avons vu précédemment, les maisons II à VI constituent le socle de ce que Luc Bigé nomme la structuration de l’individu.

bige mais 21bige mais 22
Il nous dit : "Le Signe : c’est la qualité d’énergie, la Maison : le champ d’expérience, et les planètes mettent en mouvement ces énergies. D’un point de vue anthropomorphique, elles acquièrent une dynamique psychologisante".
Ainsi la Maison II influence qui on est, le corps qu’on a, le rapport aux objets - la III, le discours sur le réel proche, le savoir - la IV le corps qu’on habite, le foyer que l’on construit - la V l’œuvre personnelle, la créativité - la VI l’effort, la perfection de soi.

Luc Bigé va ainsi nous démontrer selon quelle dynamique une Maison succède à une autre, et nous indiquer celles qui relèvent de la "vision théorique", et les autres de "l’expérience pratique" .

Il va aussi évoquer les subtiles nuances liées à la position d’une planète, sur la pointe ou sur le corps d’une Maison, de même le jeu de passe-passe qui s’opère lorsque l’on compare non seulement le jeu des maîtrises et les présences effectives des planètes dans une maison, mais aussi ce génial balancier qui se déroule inéluctablement entre les planètes du dessous (I à VI) et celles du dessus (VII à XII) : un hémisphère intérieur, individuel qui nourrit et interagit avec un autre : extérieur et collectif.

Souhaitez-vous ainsi méditer ces quelques bribes prises au hasard :

  • "Le Moi se renouvelle dans l’axe axe I-VII par la magie de la relation"
  • "Le savoir que l’on acquiert en III n’a de sens que dans la vision globale qu’offre la Maison IX"
  • "la Maison où se trouve la Lune, c’est là que l’on sera le plus fragile, mais en même temps le plus spontané à condition de se sentir en sécurité…."

Suivez notre guide dans ce grand dédale nommé Psyché, composée de belles et riches maisons…. !

Haut