- Le vécu embryonnaire, l’énergie ancestrale de la société, l’évolution de l’humanité qui pourrait correspondre au paléolithique ;
- L’état de bébé, avec la vision magique, qui correspondrait au néolithique ;
- Le niveau de la logique, de la volonté, de la mobilisation mentale et de l’individualité (âge du fer) ;

duch structurale1duch structurale2

- Le niveau socioculturel, les responsabilités vis-à-vis de la société, l’élargissement de la conscience (âge du bronze) ;
- La conscience spirituelle de l’individu ;
- La réalisation du Soi, l’atteinte de la sagesse.
Si l’astrologue ne fait pas la lecture d’un thème en fonction de tous ces niveaux, il ne permet pas au « patient » d’être libre de choisir son avenir et de s’adapter au présent.
Malgré les cycles astrologiques, collectif ou personnel, de l’individu, celui-ci peut les dépasser et réaliser sa révolution intérieure. Quitter l’état d’objet figé et passif pour l’état de sujet. Comprendre le sens de ce qui se manifeste (en particulier quand cela passe par le corps), et élargir sa conscience.
L’astrologue donne des repères, mais c’est le patient qui opère la décision : rester un simple individu ou devenir un être humain.

duch structurale3duch structurale4

L’astrologie n’est pas une science, certes, mais "c’est un art qui peut permettre de guérir de ses propres erreurs". Christian Duchaussoy nous convainc ainsi que l’astrologue n’est pas un donneur de recettes ou de solutions toute-faites.
Au contraire c’est un éveilleur qui, de par sa compréhension aigüe de la diversité du genre humain, saura adapter ses conseils, sa perception, en fonction de l’avancée du patient sur le Chemin de la vie… Ainsi, il saura trouver les mots qui font "mouche", et le rapprocher de son axe, de son Soi….