La consultation en astrologie humaniste et transpersonnelle

Depuis l’aube des temps, les hommes ont observé le ciel et se sont interrogés : le mouvement des étoiles dans le ciel, leurs cyclicités, en plus d’un impact immédiat sur les saisons, les récoltes et la durée des jours, pourraient-ils avoir une influence sur ma communauté, son devenir, ainsi que sur ma propre personne ? Si, pendant des millénaires, ces observations furent la chasse gardée des puissants de ce monde, on assiste, depuis deux siècles, à une réappropriation de ce formidable outil, l’astrologie, par tout-à-chacun. Pour le meilleur et parfois pour le pire.

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
41:19
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
Achat en VOD / 15 €

Samuel Djian-Gutenberg a tourné le dos à une « brillante » carrière – d’un point de vue strictement horizontal - dans la fonction publique, pour embrasser avec passion celui de l’astrologie transpersonnelle. Un champ de recherche vertigineux, assurément vertical, qui tente de répondre à la question « qu’est-ce que l’homme ». Sociologie, anthropologie et psychologie y sont ainsi convoquées.

djian consultation 1djian consultation 2 

« Liberté individuelle, conscience cosmique » Marc Aurèle.

Pour lui, l’Astrologie permet de « trouver son Son ». Mais de quel « Son » s’agit-il, et qui est ce « moi » ?

Au cours de son intervention, Samuel Djian-Gutenberg nous met en garde contre trois pièges. Premièrement, les planètes influencent mais ne déterminent pas. Une interprétation trop littérale et déterministe de l’influence des mouvements planétaires constituerait une entrave supplémentaire de chacun, or l’astrologie transpersonnelle vise justement à se libérer des conditionnements. Qu'ils soient biologiques, familiaux, socioprofessionnels etc...

djian consultation 3djian consultation 4

L’individuation ne doit pas conduire à un « égo trip »

Deuxièmement, le destin et le réel ne sont ni fataliste ni rose-bonbon. Ils adviennent, dans des dimensions subtiles et souvent doubles. Ainsi, Neptune, ne signifie pas la noyade ou la dispersion, il peut aussi nous apporter l’amour inconditionnel.

Uranus n’implique pas de tout envoyer bouler, au risque d'un accident de voiture, non. Il tente de solliciter notre conscience, d'interpeller notre « mental supérieur ». « Notre génie personnel », selon les mots de Germaine Holley.

Pluton, cet éternel incompris, ne signifie pas la mort ou l'occulte, mais une salvatrice occasion d'un coup de pied au derrière : « prendre conscience de nos ombres et nous ouvrir à une dimension spirituelle ». Avec le libre arbitre en sentinelle, et garde-fou.

A une époque comme la nôtre - où tous les repères oscillent telle une boussole devenue folle car entourée d'aimants enjôleurs, où l’esprit critique s’est amenuisé, laissant proliférer nombre de marchands en tout genre (rêves, bonheur, réussite, pouvoirs etc.), « l'égo trip », selon les termes de Samuel (troisième recommandation) - il tente ici d'esquisser cette clef de « Fa », nous ramener à ce « La » primordial,  afin, peut-être, que nous retrouvions notre « Son »…

Remerciements à la Fédération Des Astrologues Francophones (www.fdaf.org) pour l'organisation de ce colloque.

Haut