Comprendre l'Astrologie d'aujourd'hui à travers ses fondements historiques

L’Astrologie a beaucoup évolué au fil de l’histoire, et l’usage que « les puissants de ce monde » ont pu en faire, reflète, sans conteste, un marqueur déterminant dans l’histoire de la pensée, de l’anthropologie, de la philosophie et de la spiritualité. Catherine Gestas nous propose ici de mettre en perspective les fondements historiques de l’Astrologie, afin de mieux évaluer l’acuité que cet Art quinqua-millénaire pourrait apporter à l’homme d’aujourd’hui.

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
50:10
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
15 €
Achat en VOD / 15 €

« Aller de l’avant, mais avec un œil dans le rétroviseur » telle est sa proposition, d’essence prospectiviste. Une exigence épistémologique.

gestas revenir 1gestas revenir 2

« On ne ressort pas d’une consultation astrologique avec une simple liste de conseils, non. La consultation doit tendre vers une ouverture de conscience, vers cet Eurêka ».

« Religion » en Mésopotamie, devenue « science » pendant la période gréco-romaine puis « outil de prédiction » à la Renaissance : l’Astrologie a évolué au même rythme que la conscience de l’homme. Et de ses rapports aux dieux, à ses rois, prêtres et devins, puis à ses scientifiques et « médecins de l’âme ».

gestas revenir 3gestas revenir 4

« Il ne faut jamais perdre de vue la graduation inconscient personnel, inconscient trans-générationnel puis inconscient collectif / archétypes » nous-rappelle Catherine Gestas

Cosmos signifie ordre et harmonie. A l’aune d’un soucis de soi qui gagne en ampleur (alimentation bio, yoga, développement personnel), de révolutions scientifiques sans pareil (physique quantique, Internet, biométrie) : quelles influences et quel message les astres, qui planent au-dessus de nous depuis des millions d’années ont encore à nous transmettre ?

Eléments de réponse de Catherine Gestas dans cet exposé enregistré lors du colloque « Parlons Avenir ! » organisé par la FDAF (Fédération des Astrologues Francophones), le 22 février 2020, à Paris.

Haut