Développée aux Etats-Unis dans les années 70, par des organismes civils et militaires, les origines du Remote Viewing se confondent avec les débuts de la parapsychologie.

Littéralement « vision à distance », c’est une méthode pour développer l'intuition et  décrire des informations non disponibles à la perception ordinaire en raison d'obstacles spatio-temporels.

Le Viewer n'a certes aucune connaissance préalable de l'objectif visé (la cible). Il travaille en aveugle car le but est de développer au maximum son intuition et d’annihiler toute influence du mental. En effet, le Remote Viewing inclut toute une série de procédés limitant toute communication du subconscient du viewer. Ce dernier est assisté par un moniteur qui enregistre et guide, de façon neutre, les sessions.

Les cibles peuvent être multiples: objets enfouis, personnes disparues, lieux de captivité et donc les commanditaires variés : police criminelle, services de sureté nationale,  archéologues, etc…

Remote ViewingRemote Viewing

Afin de mener à bien ce travail en aveugle,  cibleur et viewer sont deux personnes différentes car la cible n'est jamais connue par le viewer. Les informations obtenues sont triées, décryptées par informatique puis comparées entre plusieurs viewers par un analyste.
L'utilisation du Remote Viewing intéresse non seulement la sphère militaire, judicaire,  les renseignements généraux mais aussi le monde de l’entreprise : stratégie commerciale, nouveaux axes de recherche et développement …  De plus en plus de partenaires considèrent cette méthode d’exploitation du psychisme humain comme un puissant outil d’informations.
Dans cette entrevue de 46 minutes menée par Virginie Durand, Alexis Champion, docteur en informatique, fondateur de IRIS-IC (IRIS intuition consulting) et ancien directeur de l’Institut Métapsychique International (IMI), dévoile son approche à ceux et celles qui veulent se familiariser avec cette technique permettant d’exploiter la reliance avec la mémoire universelle.
Interview réalisée au Forum 104.