Non, sa démarche se base sur une épistémologie sérieuse, qui part des sciences « dures » (quantique, neurosciences) et s’approche progressivement de certaines, plus « molles », (phénoménologie, parapsychologie) en ayant bien soin de distinguer leurs lignes de crêtes respectives.

uzan quantique conscience 1uzan quantique conscience 2

Théorie quantique des champs et percepts conscients

Pierre Uzan soulignera ainsi que la compréhension du phénomène de la conscience se heurte, depuis de nombreuses années à deux difficultés majeures :
- d’une part, comment rendre compte du fait que plusieurs régions du cerveau, pourtant éloignées les unes des autres, parviennent, apparemment de manière inexplicable, à se synchroniser pour aboutir à la construction de ce que l’on appelle des « percepts conscients ». Pierre Uzan nous montrera ainsi que certains modèles, utilisant une propriété fondamentale de « la théorie quantique des champs », peuvent être une explication à ce phénomène.
- d’autre part, et sur un plan plus conceptuel, comment rendre compte du fossé explicatif qui existe entre l’expérience subjective d’un sujet, à savoir « ce qu’il peut ressentir en lui », d’une manière en quelque sorte « privée », et les corrélats neurophysiologiques que la science peut décrire de manière objective, en observant son cerveau de l’extérieur.

uzan quantique conscience 3uzan quantique conscience 4

Là encore, Pierre Uzan tentera de nous démontrer que certaines approches développées dans le cadre d’une théorie quantique généralisée peuvent permettre de surmonter ce fossé explicatif. Et donc d’ébaucher des réponses !
Une conférence publique filmée à l’IMI, Institut Métapsychique International que nous remercions.

* rappelons que la dénomination Psi vient des anglais Thouless et Wiesner qui ont introduit, en 1942, l’expression "Phénomène psi" (et non "psy" !) qui se veut être un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. Le terme psi signifie ainsi de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de « sujet psi », de « perceptions psi » et de « phénomènes psi ».