Des « mystères » à Hiérapolis de Phrygie ?

De tout temps, l’homme s’est compris comme un intercesseur entre le Ciel et la Terre. Entre les énergies « célestes » et les énergies « chtoniennes », terme venant du grec ancien, khthốn, qui veut dire « terre ». A cet effet, dans tous les endroits du monde, différents langages cosmologiques se sont créés : tous évoquent de manière plus ou moins métaphorique le combat de la lumière contre les ténèbres, de la vie contre la mort. Cela, tant sur un plan collectif et religieux, qu’élitiste. Donc initiatique.

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
41:39
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
15 €
Achat en VOD / 15 €

Justement, Francesco d’Andria nous emmène ici dans la visite du Temple de Pluton-Hadès situé face au temple d’Apollon, en Phrygie. Nous sommes sur le plateau d’Anatolie, en Turquie, dans la ville de Hiérapolis… Etymologiquement : « ville sacrée ».

andria phrygie 1andria phrygie 2

Un temple à Hadès bâti volontairement sur des failles sismiques et dont émanent des gaz mortels...

Entre le IIe siècle av. J.-C. et le VIe siècle ap. J.-C., la ville de Hiérapolis a été le témoin de nombreux évènements et festivités. Ses temples recevaient de nombreux fidèles, ses thermes étaient réputés et son théâtre pouvait accueillir quinze mille spectateurs.

Le philosophe stoïcien Epictète y est né (IIe siècle av. J.-C.). Strabon a écrit sur cette ville (Ier ap. J.-C.), le martyr chrétien Saint Philippe y fut crucifié (80 ap. J.-C., ce sont d’ailleurs les équipes de Francesco d’Andria qui ont identifié son tombeau, devenu au IVe. siècle ap. J.-C. une église byzantine) et le philosophe néoplatonicien Damascius a relaté dans l’un de ses ouvrages son initiation dans la grotte de Pluton (VIe. siècle ap. J.-C.).

andria phrygie 3andria phrygie 4

Souhaitez-vous découvrir une partie des résultats des recherches de Francesco d’Andria : la statue d’Hadès flanquée de ses cinq cerbères ? La célèbre grotte de Pluton, rappelant le rapt de Coré, autour de laquelle de nombreux ossements d’oiseaux ont été retrouvés (les coqs aurait été prisés durant les rituels mithraïques)…
Un voyage passionnant, illustré par de nombreuses photos de ces édifices oraculaires, qui nous replonge dans ce riche panthéon gréco-romain.

---------------------------------------

Un exposé enregistré à l’INHA, Paris, en septembre 2018, colloque international « Les mystères au IIe siècle de notre ère : un mysteric turn ? » organisé par Nicole Belayche (EPHE, PSL / AnHiMA), Philippe Hoffmann (EPHE, PSL / LEM) et Francesco Massa (Université de Genève), auxquels nous adressons nos remerciements.

Haut