Poésie et initiation : Gérard de Nerval

Une phrase, un mot, un vers, peuvent créer une onde de choc. Ce choc, qui va faire tressaillir le lecteur attentif, va engendrer chez lui des modifications tant extérieures qu'intérieures : à la fois psychique et ontologique. La poésie a bouleversé la vie de Pacôme Thiellement. Elle a modifié son rapport au monde, et aux autres. En prenant exemple de la réception qu’il fit des écrits et de la vie de Gérard de Nerval, nous tentons de comprendre ici l’armature théorique de cette expérience. Sans exclure son volet pratique, naturellement... 

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
53:17
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
Achat en VOD / 15 €

Attirer la faveur des Dieux, influer sur son propre destin a de tout temps constitué une interrogation majeure pour les hommes : les poètes occuperaient-ils aussi une place de premier rang, parmi ces devins, et ces prophètes ?

thiel initiation 1thiel initiation 2

Les visions de Gérard de Nerval dans son Paris, « Par Isis »

Pacôme Thiellement, interrogé par Samuel Macaigne, revient tout d’abord sur la notion d’ « initiation » selon la définition que l’historien des religions Mircea Eliade a énoncée. Cette « transmission » précédant cette « modification irrémédiable de l’être » ne peut-elle s’envisager qu’entre humains ? Une autre voie est-elle possible ?

thiel initiation 3thiel initiation 4

Un texte, un poème pourrait-il aussi engendrer cette bascule, dissociant clairement un avant, d'un après ?

A partir de nombreux exemples : Rimbaud, Baudelaire, Breton, Apollinaire, Ronsard, Hugo, Alfred Jarry et Léon-Paul Fargue (« tous deux considéraient Les Chants de Maldoror comme leur Bible »), il nous entraine à nous interroger, avec la vigueur qui est la sienne : dans quelle mesure ces voix de l’inspiration ont-elles une influence sur l’ordre du monde...

Haut